L'architecture en clé de voûte

Marie-Dominique Dubois - ©2007 20 minutes

— 

Classée au patrimoine mondial de l'Unesco, possédant la plus grande place d'Europe et des quais de près de 5 km qui longent ses façades XVIIIe... Bordeaux peut assurément compter sur son architecture pour sa candidature au titre de capitale européenne de la culture. « Avec près d'un millier de monuments historiques, un équilibre entre l'art ancien et l'art contemporain, un grand nombre d'architectes et une école supérieure d'architecture, la ville possède une vraie richesse », assure François Gondran, chef du service départemental de l'architecture et du patrimoine de la Gironde.

Le paysage urbain est, par ailleurs, constitué en partie d'espaces publics aménagés selon le tracé du tramway et de grandes places, véritables lieux de rencontre, qui peuvent accueillir des manifestations culturelles. Le miroir d'eau de la place de la Bourse, où tout le monde aime à « tremper ses pieds », en est le plus bel exemple. « Ce miroir est symbolique. Il a été conçu pour refléter la façade de la Bourse, mais tout le monde s'y retrouve », commente Francine Fort, directrice du centre d'architecture Arc en rêve. Ce centre a d'ailleurs apporté son soutien au projet Bordeaux 2013 via des propositions portant sur le fleuve et sur les espaces de la rive droite. « Nous avons des éléments naturels intéressants, comme le jardin botanique et nos espaces verts, qui prouvent également la qualité environnementale de la région », souligne Francine Fort.