Bordeaux: L'incendie mortel était bien un acte prémédité

FAITS DIVERS Une information judiciaire pour homicide volontaire avec préméditation a été ouverte samedi à l'encontre d'un jeune homme suspecté d'avoir délibérément mis le feu à un appartement de Talence...

M.B.
— 
Illustration pompiers
Illustration pompiers — Beatrice Colin

Une information judiciaire pour homicide volontaire avec préméditation a été ouverte samedi, contre un jeune bordelais de 20 ans, indique ce dimanche Sud Ouest. Interpellé jeudi puis placé en garde à vue, celui-ci est suspecté d'avoir délibérément mis le feu à un appartement de Talence, mardi, incendie qui avait coûté la vie à un homme. Le suspect a été mis en examen et devait être placé en détention.

>> A lire aussi : Puisseguin: L'origine de l'incendie du car mise en cause, presque un an après l'accident meurtrier

C'est un appel téléphonique qui a mis les enquêteurs sur la piste du jeune bordelais. Le suspect et la victime se connaissaient, ils auraient même entretenu une relation. Et l'incendiaire avait déjà mis le feu sur son lieu de travail il y a peu.

L'homme, retrouvé en partie calciné, est mort par asphyxie, a révélé l'autopsie.