Puisseguin: L'origine de l'incendie du car mise en cause, presque un an après l'accident meurtrier

INVESTIGATIONS le dernier rapport d'expertise émet des doutes sur la cause du départ de l'incendie, jusqu'alors attribué à l'explosion du second réservoir du camion...

E.P.
— 
43 personnes ont perdu la vie dans l'accident du 23 octobre à Puisseguin. / AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH
43 personnes ont perdu la vie dans l'accident du 23 octobre à Puisseguin. / AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH — AFP

Le 23 octobre dernier, un accident entre un car et un poids-lourd, près de Saint-Emilion coûtait la vie à 43 personnes. Le car qui transportait les membres d’un club du troisième âge de Petit-Palais, s’était embrasé après la collision. Le dernier rapport d’expertise adressé le 18 septembre au juge d’instruction libournais, Emmanuel Fantapie, vient émettre des doutes sur la thèse de l’explosion d’un réservoir secondaire du camion avancée jusqu’alors, selon Sud-Ouest.

>> A lire aussi : Accident de Puisseguin: Un second réservoir sur le camion à l'origine du drame

Ce sur quoi s’accordent les experts c’est la vitesse trop importante du camion à l’entrée de la courbe du virage, les dysfonctionnements du système de freinage de la remorque ou l’usure de la chaussée. Mais la cause de l’incendie reste en débat. Dans un premier temps les experts ont estimé que sous la violence de l’impact, une croix servant à desserrer des écrous et entreposée dans un coffre était venue « perforer le réservoir auxiliaire libérant un brouillard de gouttelettes de gasoil qui s’est rapidement enflammé », a-t-on expliqué de même source, en évoquant « un phénomène similaire à l’explosion d’un aérosol ».

>> A lire aussi : Accident de car à Puisseguin: 11 millions d'euros bientôt versés aux proches des victimes

Des doutes sur la cause de l’incendie

Francis Breville, expert près la cour d’appel de Reims, émet des doutes sur ce scénario dans son rapport remis le 18 septembre. « Nous émettons des réserves en l’absence de mesures complémentaires, visant notamment à déterminer la quantité de gazole présente dans le réservoir additionnel et le comportement dudit réservoir sous les contraintes d’écrasement et de perforation », rapporte Sud-Ouest. Il s’interroge aussi sur le réservoir de carburant du bus.

>> A lire aussi : Gironde: Que sait-on 6 mois après l'accident de car de Puisseguin qui a fait 43 morts ?

Des investigations doivent encore être menées pour faire la lumière sur cet accident. Les familles des victimes devront patienter pour comprendre ce qui s’est passé.