Gironde: Le ministre de la Justice assure que la prison de Gradignan sera bien réhabilitée

POLITIQUE Le Garde des Sceaux a assuré à Alain Rousset, député de Gironde, que le projet de reconstruction de la maison d'arrêt, annoncé fin 2014 par Christiane Taubira, était maintenu...

Elsa Provenzano

— 

La façade d'entrée de la maison d'arrêt de Gradignan. - Photo : Sebastien Ortola
La façade d'entrée de la maison d'arrêt de Gradignan. - Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES

La réhabilitation de la maison d’arrêt de Gradignan ne figurait pas dans le plan de construction d’établissements pénitentiaires annoncé par Manuel Valls le 3 octobre dernier. Inquiet pour l’avenir du projet de reconstruction de l’établissement, annoncé par Christiane Taubira fin 2014, Alain Rousset, député de Gironde, s’est rapproché du ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas pour lui rappeler la nécessité de ce projet.

>> A lire aussi : La construction de places à la maison d'arrêt de Gradignan va t-elle avoir lieu?

Un calendrier attendu

« Toutes les prisons dont la construction est lancée, Saint-Etienne, Gradignan, Baie-Mahault, Basse-Terre… Tous ces chantiers seront construits », a affirmé le Garde des Sceaux. Le projet présenté par Christiane Taubira prévoit une enveloppe de 115 millions d’euros pour notamment la construction de 200 places supplémentaires. Le quartier Hommes de Gradignan affiche un taux d’occupation de 213 %.

>> A lire aussi : Valls veut construire 33 nouveaux établissements pénitenciaires (et aussi préparer les sorties des détenus)

Alain Rousset explique dans un communiqué attendre « disposer d’éléments concrets et précis afin que la mobilisation des autorisations d’engagement soit rapide et permette le lancement du projet dans les meilleurs délais ». Il a aussi réitéré sa proposition faite au ministre de venir visiter les lieux, pour qu’il se rende lui-même compte de la situation.