Creuse: Deux parents devant les Assises, après la mort de leur nourrisson de 4 mois

JUSTICE Le père qui a reconnu les coups mortels portés à son enfant, après avoir fait croire à un enlèvement, encourt une peine de 30 ans de prison...

E.P.

— 

Illustration palais de justice
Illustration palais de justice — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Le procès des parents du petit Loan s’ouvre ce lundi devant la Cour d’assises de la Creuse, à Guéret. Cédric Danjoux, 30 ans, est accusé d’avoir tué son nourrisson de quatre mois le 31 août 2014 à Lavaveix-les-Mines, près de Guéret. La mère, Christelle Mourlon, 24 ans, est poursuivie pour non-assistance à personne en danger. Le procès se tient jusqu’à vendredi.

>> A lire aussi : Bébé tué en Creuse: Une «marche blanche» en souvenir du petit Loan

Un faux enlèvement

Fin août 2014, les parents signalent l’enlèvement de leur nourrisson et de nombreux moyens sont déployés dans le cadre du plan Epervier. « Des plongeurs d’Arcachon sondent plusieurs étangs du secteur. Un hélicoptère équipé d’une caméra thermique épaule la soixantaine de gendarmes et les deux équipes cynophiles qui ratissent le terrain », rappelle France Bleu Creuse.

L’interrogatoire des parents va rapidement montrer des incohérences. Près de 24 heures après le début de la garde à vue, le père avoue finalement avoir porté des coups à son enfant? et le couple reconnait qu'il a enterré Loan près d’un étang, à une dizaine de kilomètres de son domicile. Le petit cadavre est découvert dans un sac par les enquêteurs, guidés par les indications du couple.

>> A lire aussi : Bébé mort en Creuse: La mise en scène délirante des parents pour faire croire à un enlèvement

Le petit venait d’être opéré du cœur

Le décès de Loan remonte en fait au 21 août, c’est-à-dire une semaine avant leur appel signalant un prétendu enlèvement. Sept jours, durant lesquels, les parents ont agi comme si Loan était encore vivant, allant jusqu’à se promener avec un poupon dans le landau.

« Loan venait d’être opéré d’une malformation cardiaque et pleurait beaucoup, ont expliqué les parents au moment de leur garde à vue », relate France Bleu Creuse. Lors de la reconstitution qui a eu lieu en juin 2015, dans la petite maison de Lavaveix-les-Mines, le père a confirmé avoir porté « des claques » à son enfant puis, lui et sa compagne ont constaté la détresse respiratoire de Loan mais n’ont pas appelé les secours.

>> A lire aussi : Bébé retrouvé mort dans la Creuse: La famille de la mère veut savoir «ce qui s'est réellement passé»

Cédric Danjeux, incarcéré à Guéret, est accusé de violences volontaires sur mineur par ascendant ayant entraîné la mort, non-assistance à personne en danger et dénonciation mensongère. Il encourt une peine de 30 ans de réclusion criminelle. Christelle Mourlon, qui comparait libre, est poursuivie pour non-assistance à personne en danger et recel de cadavre. Elle encourt une peine de cinq ans d’emprisonnement.