VIDEO. Bordeaux: L'Hermione russe va faire escale 5 jours sur les quais

TOURISME La frégate Shtandart qui viendra le 20 octobre à Bordeaux est une réplique du premier navire de guerre de la flotte Baltique, construit en 1703 d’après les plans de Pierre 1er le Grand...

Elsa Provenzano

— 

La frégate Shtandart vient pour la première fois à Bordeaux.
La frégate Shtandart vient pour la première fois à Bordeaux. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Son port d’attache n’est pas Rochefort, comme l’Hermione, mais Saint-Pétersbourg. La frégate russe Shtandart, une réplique du premier navire de guerre de la flotte Baltique, construit en 1703 d’après les plans de Pierre 1er le Grand, sera pour la première fois à Bordeaux du 20 au 25 octobre. Long de 34,5 mètres et disposant de 14 voiles, le bateau a été construit entre 1994 et 1999 sur les rives de la Neva à Saint-Pétersbourg.

Le Shtandart Project, une association russe à but non-lucratif proposant des croisières de formation, porte le projet qui vise à former de jeunes russes à la navigation traditionnelle à la voile. Il a été sponsorisé par les gouvernements russe et britannique, et aussi par l’apport financier de donateurs étrangers. C’est l’association qui a sollicité la Ville de Bordeaux pour y faire une escale. « Depuis les séjours de l’Hermione et du Cuauhtémoc (navire école mexicain) des images circulent et je crois qu’il y a un bouche-à-oreille dans ce milieu », souffle Stéphan Delaux, adjoint au maire en charge du tourisme à Bordeaux.

La frégate Shtandart vient pour la première fois à Bordeaux.
La frégate Shtandart vient pour la première fois à Bordeaux. - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

La frégate russe est accueilli gracieusement par la Ville sur le ponton d’honneur, qui a justement été construit pour l’accueil de ces bateaux historiques. Des visites seront organisées à bord du 21 au 24 octobre, de 10 h à 20 h. Les tarifs sont de 3 € par adulte, 1.50 € par enfant et 9 € par famille jusqu’à 5 enfants. Les recettes seront intégralement versées au profit de l’association Shtandart Project.

>> A lire aussi : Bordeaux: Le départ de l'Hermione en images

Un effet entraînant depuis 2013

Depuis environ 10 ans, la Municipalité souhaite « animer le fleuve » notamment à l’occasion des fêtes du vin et du fleuve, qui se tiennent alternativement chaque année. Et ses premières initiatives ont l’air d’avoir un effet entraînant. Si l’Hermione avait choisi Bordeaux pour sa première grande sortie après Rochefort, en octobre 2014, c’est après avoir vu l’engouement du public lors de l’édition 2013 de la fête du vin, marquée par le départ de la Solitaire du Figaro, assure l’adjoint au tourisme.

« On est maintenant en mesure d’attirer ces voiliers, se félicite Stéphan Delaux. Les images de l’Hermione dans le cadre patrimonial prestigieux des quais donnent envie ! »

>> A lire aussi : Bordeaux: Entre 500.000 et 600.000 personnes à la Fête du Fleuve

Le Belem en hivernage à Bordeaux

Le Belem arrivera lui sur le ponton d’honneur le 29 octobre et hivernera pour la première fois à Bordeaux, dont il repartira en mars. Des visites pour les écoles, le grand public et des événements à bord pour les entreprises sont prévus.

>> A lire aussi : Le Belem accueilli en star à Bordeaux

La mairie est en pleine de préparation de la fête du fleuve qui se tiendra du 25 mai au 4 juin 2017 et qui accueillera de nouveau le prologue et le grand départ de la Solitaire du Figaro. Et en 2018, une édition spéciale de la fête du vin est prévue pour les 20 ans du lancement de la manifestation. Dans le cadre d’une collaboration avec Liverpool, une course de grands bateaux classiques sera organisée entre la ville Anglaise et Bordeaux. Quelque 25 à 30 embarcations seront attendus dans le port de la lune. Le public n’a donc pas fini d’admirer de beaux voiliers sur les quais.