Oléron: Des éoliennes offshore à l'horizon 2023

ENVIRONNEMENT Le coût estimé du projet est de 2 milliards d’euros...

Laetitia Dive

— 

Les éoliennes seront espacées d'un kilomètre les unes des autres.
Les éoliennes seront espacées d'un kilomètre les unes des autres. — Tobias Schwarz

« On voit ce projet d’un œil favorable. » Pascal Massicot, le président de la communauté de communes de l’île d’Oléron est formel : l’installation d’éoliennes au large du port de La Côtinière a mis tout le personnel politique du coin d’accord. Des maires de l’île au président de la nouvelle grande région Alain Rousset, « il y a une unité politique tous bords confondus ».

Pourtant, chaque projet de parc éolien essuie son lot de critiques. « Il y a toujours quelques collectifs nationaux, régionaux voire départementaux qui sont opposés à l’éolien, explique l’élu. A Oléron, on a mis en place un comité de pilotage. Il y a eu des interrogations de la part de certains mais jusqu’à présent, les conditions d’accueil bonnes. »

60 à 80 pylônes

Confiée au groupe allemand Wpd, la mise en service de ces éoliennes est prévue pour 2023. Au total, ce sont entre 60 et 80 machines qui devraient être installés en offshore. La plus proche serait à 15 kilomètres de la côte.

L'éolienne la plus proche de la côte sera située à 15 kilomètres de l'île.
L'éolienne la plus proche de la côte sera située à 15 kilomètres de l'île. - Google Maps

 

Cette proximité a un temps inquiété les pêcheurs : le port de La Côtinière est le 6e de France et la criée bénéficie d’une grande renommée. Mais Pascal Massicot l’assure, les conditions vont rester les mêmes : « On a été en Angleterre pour voir l’impact et les possibilités de chalutage entre les pylônes : ils sont distants d’un km les uns des autres. » Les bateaux pourront donc circuler sans problème.

Autre inquiétude : la modification du paysage. « Quand un parc éolien est contruit, il y a redevance qui est versée aux communes impactées au niveau visuel », explique l’élu. Par ailleurs, les kilomètres qui séparent le parc de la côte devraient limiter la gêne.

Des retombées positives

Pour la région, ce projet est une aubaine en termes de création d’emplois : selon Wpd, « la construction du projet générera entre 400 et 600 emplois » au total. Sur l’île, 80 à 100 personnes pourraient être employées. En effet, le port accueillera la base de maintenance de ces éoliennes, générant de l’embauche.

Le maire espère aussi percevoir les retombées économiques de ce parc afin de financer l’extension du port de la Côtinière : un troisième bassin pourrait être construit dans les années à venir.

Sur le long terme, l’électricité produite par ces éoliennes pourrait alimenter toute la Charente-Maritime. C’est d’ailleurs l’objectif des élus de l’île d’Oléron, qui a le label « territoire énergie positive » : « On voudrait produire plus d’énergie qu’on en consomme à l’ horizon 2050. »