Bordeaux: 22.000 véhicules par jour attendus sur le futur pont Jean-Jacques Bosc

URBANISME L’enquête publique pour la construction du sixième pont de l’agglomération a commencé ce lundi et se terminera le 4 novembre…

Elsa Provenzano

— 

Les travaux pour la construction du nouveau franchissement de la Garonne débuteront au premier trimestre 2017.
Les travaux pour la construction du nouveau franchissement de la Garonne débuteront au premier trimestre 2017. — OMA, fondé par Rem Koolhaas

C’est la dernière phase avant le lancement de la construction du pont Jean-Jacques Bosc, si tout se passe bien. Ce lundi, l’enquête publique relative à l’ouvrage d’arts a été lancée jusqu’au 4 novembre. Elle permet à toute personne intéressée de s’informer sur ce projet et d’exprimer ses observations. Le chantier porté par Bordeaux Métropole devrait commencer au premier trimestre 2017 pour une livraison programmée en 2020. Son coût prévisionnel est de 146 millions d’euros.

Où sera situé le pont ? L’ouvrage franchira la Garonne dans le prolongement du boulevard Jean-Jacques-Bosc, un cours situé à la limite entre Bordeaux et Bègles, pour relier Floirac. La métropole met en avant les nouvelles zones d’habitation et d’emploi, prévues sur les deux rives du sud de l’agglomération, pour justifier le besoin de ce nouveau franchissement à cet endroit. L’ouvrage sera au cœur du périmètre de l’opération d’intérêt national d’ Euratlantique. Une partie du centre d’affaires est programmée à proximité et devrait être livré en septembre 2017. Sur la rive droite, il débouchera en face de la future grande salle de spectacles Arena, à Floirac.

La situation du nouveau pont Jean-Jacques Bosc qui sera en service en 2020.
La situation du nouveau pont Jean-Jacques Bosc qui sera en service en 2020. - OMA, fondé par Rem Koolhaas

Quelles sont ses particularités ? « L’ouvrage valorise les déplacements doux », souligne Claude Mellier vice-présidente communiste à la communauté urbaine, en charge des infrastructures routières et ferroviaires. Sur ses 44 mètres de largeurs utiles, 15 mètres seront dédiés aux déplacements piétonniers. Il débouchera rive droite sur une grande esplanade boisée et un espace vert, plus restreint est également prévu sur la rive gauche. C’est l’agence OMA-architectes, fondée par Rem Koolhaas qui a dessiné les lignes de ce pont aux allures d’esplanade.

>> A lire aussi : «Le futur pont Jean-Jacques Bosc pourra accueillir des foires ou des expositions…»

​Il y aura aussi trois points de rencontres sur l’ouvrage. Des expositions culturelles pourront y avoir lieu ponctuellement, ainsi que sur l’ensemble du pont. « Il y a déjà une réflexion engagée sur la possibilité d’y installer des gradins », se félicite Claude Mellier. Les prévisions de trafic communiquées par Bordeaux Métropole, maître d’ouvrage sur le projet, évoquent 22.000 véhicules par jour, contre 25.000 par exemple sur le pont Chaban-Delmas. La hauteur sous le pont sera similaire à celle du pont Saint-Jean.

>> A lire aussi : La grande Arena sera un galet de béton blanc sur les berges de la Garonne

​Quelles sont les difficultés auxquelles doit encore faire face la métropole ? Des expropriations vont devoir être menées pour installer les raccordements de l’ouvrage sur la commune de Bègles, rive gauche. Et des négociations avec le secteur économique vont aussi avoir lieu. Le garage BMW installé près du rond-point sur lequel débouche l’avenue Jean-Jacques-Bosc par exemple, devrait déménager. Les premiers coups de pioche auront lieu rive droite, moins densément occupée, ce qui laissera un peu plus de temps à la métropole pour mener ces négociations délicates.

Les travaux pour la construction du nouveau franchissement de la Garonne débuteront au premier trimestre 2017.
Les travaux pour la construction du nouveau franchissement de la Garonne débuteront au premier trimestre 2017. - OMA, fondé par Rem Koolhaas

Comment participer à l’enquête publique ? Pendant la durée de l’enquête le dossier du projet est consultable à la mairie de Bordeaux (direction de la Prévention, Cité municipale, 4, rue Claude-Bonnier), à la mairie de quartier de Bordeaux sud (7, rue Saint-Vincent-de-Paul), à la mairie de Bègles (pôle Développement urbain, 77, rue Calixte-Camelle) et à la mairie de Floirac (6, avenue Pasteur). Il l’est également sur le site internet de Bordeaux Métropole.

Le commissaire enquêteur, se tiendra à différentes reprises à la disposition du public : mardi 11 octobre, de 9 h à 12 h, à la mairie de Bègles ; mercredi 19 octobre, de 14 h à 17 h, à la mairie de Floirac ; jeudi 27 octobre, de 9 h à 12 h, à la mairie annexe de Bordeaux sud ; vendredi 4 novembre, de 15 h à 18 h, à la mairie de Bordeaux.

A l’issue de cette enquête, le conseil de Bordeaux Métropole se prononcera sur une « Déclaration de projet », avant que le préfet de la Gironde ne tranche.