Plusieurs entreprises de Gironde victimes de cybercriminels

JUSTICE Un certain nombre de cas ont été dénoncés en quelques mois…

L.D.

— 

Les cyberpirates se renseignent sur leurs victimes via les réseaux sociaux notamment.
Les cyberpirates se renseignent sur leurs victimes via les réseaux sociaux notamment. — Fred Tanneau

La dernière plainte date de juillet dernier selon Sud Ouest. Une entreprise de commerce de gros a été attaquée par des cyberpirates qui ont réussi à détourner plus de 31.000 euros. Leur méthode : ils ont prétexté un changement de coordonnées. Ils s’étaient renseignés au préalable sur la société et savaient que plusieurs factures étaient à régler auprès d’un fournisseur allemand.

>> A lire aussi: Deux communes normandes piratées par des hackers islamistes

Les imposteurs ont donc contacté l’entreprise via téléphone puis mail, utilisant une adresse identique à celle du fournisseur. La société s’est donc exécutée et a viré la somme demandée sur un compte en banque slovaque.

Tous les domaines concernés

Ce cas n’est pas isolé et la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Bordeaux enquête sur plusieurs affaires. Le quotidien rapporte qu’au début de l’été, un château grand cru classé de Saint-Estèphe a été arnaqué de la même façon, perdant 800.000 euros. Les escrocs s’attaquent à tout type d’entreprises puisque des sociétés de sécurité, de transport et une blanchisserie de Biarritz ont également été victimes de ces malfaiteurs.