Une start-up Bordelaise de location de camping-cars entre particuliers lève 3 millions d’euros

ECONOMIE L’investissement de la Maif dans l’entreprise va permettre un développement dans d’autres pays européens…

Elsa Provenzano

— 

Les deux créateurs de la start-up Adrien Pinson et Benoît Panel.
Les deux créateurs de la start-up Adrien Pinson et Benoît Panel. — Yescapa

La start-up jelouemoncampingcar.com a fait du chemin depuis son lancement par deux Bordelais au printemps 2012. Le développement du site de location de véhicules aménagés (vans, camping-cars, combis volkswagen) cartonne en France, et depuis peu en Espagne et en Allemagne, rassemblant 85.000 utilisateurs.

Se développer en Europe

Pour mieux se développer à l’international, elle a décidé de changer de nom en avril 2016 pour devenir Yescapa. Et elle espère s’implanter dans de nouveaux pays grâce à la levée de fonds de 3 millions d’euros qu’elle vient de réaliser auprès de la Maif. Celle-ci a l’ambition de devenir l’assureur de l’économie collaborative et s’y est investie en se fondant sur « les résultats opérationnels » de l’entreprise, précise Adrien Pinson, l’un des deux cofondateurs. En 4 ans, la start-up recense 100.000 jours de location et vient de lancer une application mobile de son site.

Pour l’instant le site Yescapa est traduit en huit langues « ce qui permet de tester l’appétence des utilisateurs », et bientôt il devrait étendre son réseau à d’autres pays européens voisins de la France.

100 euros par jour en moyenne

Aujourd’hui, la start-up propose 3.000 véhicules aménagés à louer sur son site. Les vacanciers peuvent louer pour un week-end ou plusieurs semaines. « La flexibilité est l’un des avantages de la location entre particuliers », souligne Adrien Pinson. Elle diffuse à tous ces utilisateurs une vidéo explicative sur les spécificités des véhicules aménagés (gabarits, manœuvres), pour prévenir les accidents et recommande aux propriétaires qui louent de passer un peu de temps avec le loueur le temps qu’il prenne en main le véhicule. Le panier moyen s’élève à 707 euros, soit 100 euros par jour, sachant que le véhicule permet de se déplacer et de se loger.

Le siège de la start-up est installé au sein de l’Auberge Numérique à Bègles. Elle compte 32 salariés et ambitionne d’en recruter 10 supplémentaires en 2017.