Charente-Maritime: Un policier surveille la cantine d'une école, jugée trop bruyante

POLEMIQUE Le maire d'une petite commune de Charente-Maritime emploie les grands moyens pour assurer le calme dans l'espace de restauration scolaire, ce qui ne plaît pas à son opposition...

E.P.

— 

Les écoliers d' Aigrefeuille-d'Aunis, en Charente-Maritime, déjeunen sous surveillance policière.
Les écoliers d' Aigrefeuille-d'Aunis, en Charente-Maritime, déjeunen sous surveillance policière. — G . VARELA / 20 MINUTES

Dans la petite commune de Charente Maritime d' Aigrefeuille-d’Aunis, qui abrite environ 3700 âmes, la surveillance de la cantine de l’école c’est du sérieux ! Le maire a choisi d’affecter un policier en uniforme pour que cet espace beaucoup trop bruyant à son goût, retrouve un peu de calme, rapporte Sud-Ouest.

>> A lire aussi : Toulouse: Insalubrité, préfabriqués... Les parents d'une école en ont ras-le-bol

En uniforme et avec un sifflet

Une mesure assez radicale que critique l’opposition municipale, arguant que le policier, en uniforme et muni d’un sifflet, effraye les enfants. Le maire Gilles Gay (élu à la tête d’une liste sans étiquette en 2014 et conseiller départemental divers droite) réplique que le policier municipal est également « chef de service aux écoles » et s’occupe du personnel. Il ne ferait pas du tout peur aux enfants qui le connaissent bien, selon l’élu.

>> A lire aussi : Lille : Des chefs cuisinent pour les enfants des cantines scolaires

Devant la montée au créneau de l’opposition, le policier enfile dorénavant un pull plutôt que le haut de son uniforme. Pas sûr que cette mesure qui ne change pas le fond du problème suffira à calmer l'opposition.