L'eau placée sur écoute en 2009

Sophie d'Ambra - ©2007 20 minutes

— 

Un an après la signature d'un protocole d'accords avec la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), la Lyonnaise des Eaux a présenté hier une série de technologies innovantes destinées à préserver la ressource en eau. Ainsi, afin de détecter et réparer les fuites sur ses 3 000 km de canalisations, elle a développé des méthodes de télésurveillance et un système d'écoute permanente du réseau. « L'application de cette technique est une première en France, nous allons répartir 150 micros afin d'enregistrer les bruits propagés par l'eau sur 150 km de canalisations », a expliqué Luc Dirickx, directeur du centre régional de la Lyonnaise des eaux. Cette surveillance acoustique devrait être opérationnelle dès 2009.

Parallèlement, un système de « télérelève » va être installé dès la fin de l'année dans les secteurs de Bacalan, Cenon et Mériadeck. Il permet de suivre les consommations d'eau en temps réel grâce aux 600 récepteurs radios qui seront, à terme, fixés sur les toits des logements. « Chaque usager pourra décider de souscrire ou non à ce service », a précisé Nicolas Sicot, responsable de l'agence clientèle. Le consommateur pourra ainsi suivre sa consommation d'eau au quotidien, mais également être prévenu en cas de fuite, en l'occurrence une consommation continue depuis plus de 14 heures. Pour faire face aux obligations de modernisation du réseau qui lui ont été fixées l'an dernier par la CUB, la Lyonnaise continue par ailleurs à remplacer les 65 000 branchements en plomb, à raison d'environ 3 000 par an.