Girondins de Bordeaux : Angers fait chuter Bordeaux à domicile (0-1)

FOOTBALL Après leur belle victoire à Lyon la semaine dernière (1-3), les Bordelais se sont fait piéger par le SCO (0-1)...

Laetitia Dive
— 
Carton Rouge pour Diego Rolan après sa faute sur l'angevin Pierrick Capelle.
Carton Rouge pour Diego Rolan après sa faute sur l'angevin Pierrick Capelle. — MEHDI FEDOUACH / AFP

Cela deviendrait-il une malédiction ? En avril dernier,  à domicile. Deux défaites qui font probablement regretter aux Girondins l’époque où le  stagnait en Ligue 2. Rebelote en juillet lors d’un match amical où les Marine et Blanc se faisaient corriger 3 à 0. Pour cette 5e journée de Ligue 1, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont à nouveau cédé, permettant à Angers de remporter une seconde victoire en huit jours.


Premier échec à domicile de la saison pour les Girondins qui semblent souffrir davantage face aux équipes plus modestes, comme c’était le cas l’an passé. Ils sont repartis bredouille malgré quelques occasions ratées en première période (Rolan à la 33e, Plasil à la 35e). C’est finalement deux minutes plus tard que l’attaquant angevin Toko Ekambi a profité d’un centre fuyant d’Andreu pour inscrire le seul but d’un match mou dans l’ensemble (38e).

Bordeaux n’a donc pas su reproduire la performance effectuée à Lyon. « Il faut faire le max pour récupérer ces points qu’on aurait dû prendre chez nous », estime Cédric Carrasso qui se tourne déjà vers les prochains matchs : les Girondins se rendront à  ce mercredi, avant de retrouver   sur leur pelouse (très abîmée !) le samedi suivant.

L’attaque bordelaise n’était pas en forme

En seconde période, l’effectif girondin a perdu ses pièces maîtresses : Ménez s’est d’abord éclipsé au moment de la mi-temps, remplacé par Gaëtan Laborde. « Il était gêné à la cuisse depuis jeudi, a expliqué Jocelyn Gourvennec. Hier, c’était bien, à l’échauffement ça allait, mais en première mi-temps, il était gêné donc on l’a sorti ».


Diego Rolan a quant à lui quitté le terrain de façon prématurée pour faute sur Pierrick Capelle, après un match plus que mitigé. Agacé par une faute non sifflée sur lui, l’Uruguayen a violemment taclé son adversaire. L’arbitre, qui avait dans un premier temps averti l’attaquant, l’a finalement sanctionné d’un carton rouge alors que le joueur angevin sortait du terrain en civière. Le Bordelais a par la suite présenté ses excuses sur Twitter. Mais son geste pourrait être lourdement puni par la Commission de discipline de la ligue.


La faute du terrain ?

Sur Twitter comme sur le terrain, ils sont plusieurs à l’affirmer : la pelouse du Matmut Atlantique n’a rien arrangé au jeu des Girondins. Endommagée par un champignon depuis le début de la saison, il avait été annoncé qu’elle serait en meilleur état pour la rencontre avec Angers. C’était loin d’être parfait à en croire les internautes :



« Elle n’est pas adaptée à une équipe qui a le ballon quasiment tout le temps », a confirmé Jocelyn Gourvennec. Sur ce point de vue, il a été rejoint par son homologue angevin qui voit carrément en cette pelouse un « deuxième allié » : « Ça ne les a pas avantagés. Quand on est dans un jeu de possession, c’est assez difficile, presque impossible, de bien jouer sur une telle pelouse. Mais pour une équipe qui défend c’est plus facile ».