Présidentielle 2017: Alain Juppé délaisse-t-il Bordeaux pendant la campagne à la primaire?

POLITIQUE Les élus d'opposition affirment que les agendas de la mairie et de la Métropole ont été fortement modifiés...

Clément Carpentier
— 
Alain Juppé lors de sa rentrée politique en Ile-de-France.
Alain Juppé lors de sa rentrée politique en Ile-de-France. — WITT

Le message est arrivé le 17 août dernier dans leur boîte mail. Ce jour-là, les 60 conseils municipaux de la ville de  reçoivent l’agenda des prochains mois. Pour certains, c’est la grande surprise car de nombreuses dates et horaires ont été changés.

Un agenda en fonction de ses déplacements 

Il n’en fallait pas moins pour voir l’opposition monter sur les barricades.  la députée PS en première ligne « le calendrier a été complètement bouleversé. Sur les quatre prochains conseils, deux ont été déplacés et un a carrément été supprimé. Comme souvent, Alain Juppé fait en fonction de ces déplacements. » Des modifications qui sont bien sûr liées à la campagne aux primaires des Républicains qui auront lieu fin novembre (le 20 et 27).



Du côté de la mairie, on répond que « ce n’est pas une première. » D’ailleurs, les élus socialistes ne reprochent pas tant les changements, que son timing. « On a été prévenu fin août alors que certains de nos rendez-vous sont calés depuis des mois. Nous aussi on bouge et on fait de la politique », ajoute Michèle Delaunay.

Une polémique inutile pour le clan Juppé

Comme depuis son retour au premier plan de la vie politique française,  est donc attaqué sur son manque de présence à Bordeaux. Une critique qui commence à agacer particulièrement celui que souhaiterait devenir le candidat de droite à l’élection présidentielle. Pour sa défense, il peut compter sur sa garde rapprochée : « C’est une polémique totalement inutile. Il a souvent eu des responsabilités nationales et quand on voit Bordeaux aujourd’hui. Comment peut-on lui reprocher cela ? ».

Si l’ancien Premier ministre est souvent en déplacement du mardi au jeudi, son agenda bordelais est resté très chargé ces derniers mois. Mais avec les primaires qui se rapprochent cela peut-il durer ? Michèle Delaunay a une solution pour son meilleur ennemi : « Il devrait se mettre en retrait et se décharger de sa fonction comme d’autres candidats le font. »

Se mettre en disponibilité de sa fonction ?

Une hypothèse que n’a jamais envisagé un instant le maire de Bordeaux. Comme le rappelle Jean-Louis David, un conseiller municipal : « Ce n’est pas parce qu’on prend une décision plutôt le matin que l’après-midi que cela va changer grand-chose. » La réponse vaut aussi pour les changements de dates des conseils de Métropole.

Alain Juppé risque en tout cas d’en remettre une couche ce lundi lors de sa rentrée politique à Bordeaux. Michèle Delaunay lui glissera alors sûrement à l’oreille que « c’est bien d’être capitaine du navire mais il faut toujours tenir compte de l’équipage. »