Poitiers: Un sans-abri condamné à 6 mois ferme pour apologie de l’attentat de Nice

JUSTICE L’homme est un marginal de 41 ans sans aucun lien avec des réseaux terroristes…

E.P.

— 

Illustration palais de justice, Tribunal de Lyon, le 15 novembre 2012. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Illustration palais de justice, Tribunal de Lyon, le 15 novembre 2012. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Ce mercredi, un sans-abri âgé de 41 ans a été condamné à un an de prison dont six mois avec sursis par le tribunal correctionnel de Poitiers pour apologie du terrorisme, rapporte France Bleu Poitou-Charentes.

>> A lire aussi : Un ex-suspect condamné à 4 ans de prison pour apologie du terrorisme

Le 16 juillet, il a été trouvé dans un fossé fortement alcoolisé. Transporté à l’hôpital de Châtellerault il y soutient auprès des infirmières l’attentat de Nice et menace de faire exploser l’hôpital. Il répète ses propos le lendemain pendant sa garde à vue, après avoir dessaoulé. Il parle de son soutien à Al-Qaïda et évoque même un départ en Syrie.

Jugé « dangereux » par le Parquet

Les investigations montrent que l’homme, qui vit dans la rue depuis 24 ans, n’a aucun lien avec des réseaux terroristes. Son avocat évoque un « paumé » mais le procureur l’estime « dangereux » Pour le parquet, le prévenu « a le profil de certains terroristes, qui en veulent à la société et se raccrochent à ces thèmes pour se venger ».

>> A lire aussi : Prise la main dans le sac, elle fait l’apologie du terrorisme

Si, à la barre, il s’en prend à la société, il a aussi présenté ses excuses : « Je ne suis pas un terroriste, je dis tout et n’importe quoi quand j’ai bu ».

Le procureur avait requis deux ans de prison ferme. Après le réquisitoire, le prévenu menace de se suicider, avant d’écouter la décision du tribunal : un an de prison dont six mois ferme.