Bordeaux : Le premier festival de surf de la ville, c'est ce week-end

SPORTS Ca a lieu de samedi à dimanche et c'est ouvert à tous...

Laetitia Dive

— 

Le festival aura lieu rive droite, quai des Queyries
Le festival aura lieu rive droite, quai des Queyries — Bordeaux Surf Festival

A l’origine du projet, il y a Jérome Cordoba, Sapeur pompier à Bordeaux. Avec la Bordeaux Surf Association qu’il a fondée l’an passé, il a travaillé un an pour organiser ce festival, qui a lieu samedi et dimanche. L’entrée est gratuite et tout le monde y est le bienvenu.

Jérome pratique le longboard depuis son adolescence
Jérome pratique le longboard depuis son adolescence - Bordeaux Surf Association

Comment vous est venue l’idée du festival ?

Je surfe partout : à l’océan et au mascaret, donc sur le fleuve. Je fais aussi du stand-up paddle sur la Garonne avec une association bordelaise, Les marins de la lune. Mais je me suis rendu compte que la plupart des surfeurs sont toujours à l’océan ou toujours au mascaret. J’ai donc décidé de les mettre en contact via cet événement. Les fonds récupérés seront intégralement reversés à deux associations :  Surfrider Foundation et Seesurf, qui initie les personnes malvoyantes à ce sport.

>> A lire aussi : VIDEO. Ils vont surfer sur la Dordogne

Qui est convié au festival ?

Tout le monde ! Je voulais un festival grand public. J’ai souvent entendu des gens dire « le surf ce n’est plus de mon âge ». Mais ce n’est pas vrai ! On peut commencer le surf à 60 ans avec un longboard. J’ai la chance que l’ancienne Miss France Laury Thilleman ait accepté d’être la marraine du festival. Elle-même est surfeuse et connue de beaucoup de gens.

On va croiser qui ?

Il y a plusieurs conférences de prévues, notamment celle de Laury Thilleman. Je suis aussi super fier de faire venir Antony Colas : c’est un enfant de la région qui voyage dans le monde entier pour surfer des mascarets. Et le président de Seesurf, Claudy Robin, viendra également présenter son association. Côté musique, on a invité Tom Frager qui jouera en acoustique dans un coin « chill » avec des hamacs et des poufs.

>> A lire aussi : Gironde: Tu viens, on va à la plage en covoiturage ?

Côté animations, que peut-on trouver ?

Du surf en réalité virtuelle, du ventriglisse, des initiations au skate-board, des balades sur la Garonne en kayak ou en paddle, une tombola… On va même faire une initiation au surf à l’aide d’une grosse bâche bleue qui se soulève pour simuler les vagues. Le dimanche, on a prévu d’aller jusqu’à la place de la Bourse en goliath. C’est un énorme paddle gonflable où on peut monter à plusieurs. L’idée, c’est de faire une photo de famille devant la place à l’aide d’un drone.

Votre festival est éco-responsable…

Oui, il a le label Ecofest. Sur le lieu du festival, il y aura une trentaine d’exposants qui proposent des produits en rapport avec le surf. On a accepté seulement ceux qui faisaient du bio et du local. C’est pour ça que les sports motorisés ne seront pas représentés. Parmi les exposants, vous trouverez un lauréat du concours Lépine 2016 : il a inventé la toyboard, une planche de surf en mousse qui permet d’apprendre à surfer depuis chez soi.

>> A lire aussi : Les chiffres à retenir avant la rentrée dans l’académie de Bordeaux