VIDEO. Bordeaux: On a visité le chantier du Muséum, qui doit ouvrir au printemps 2018

PATRIMOINE Le chantier de rénovation des trois bâtiments est engagé depuis 2010...

Elsa Provenzano

— 

Le muséum d'histoire naturelle sera en travaux jusqu'en septembre 2017.
Le muséum d'histoire naturelle sera en travaux jusqu'en septembre 2017. — E.Provenzano / 20 Minutes

Les vitrines d’animaux naturalisés sont encore loin d’être installées, mais le chantier du Muséum d’histoire naturelle de Bordeaux est entré dans sa dernière phase. Les travaux ont été ponctués de quelques péripéties comme « des révisions du projet et des appels d’offres infructueux », détaille Fabien Robert, adjoint au maire chargé de la culture, qui ont beaucoup retardé la date de livraison du projet confié au groupement Basalt architecture.

L’ouverture au public du Muséum, installé dans l'ancien hôtel particulier Lisleferme, au cœur du Jardin Public, est annoncée pour le printemps 2018 alors que le lancement du chantier sur le centre de conservation a eu lieu dès 2010. Le pavillon administratif, qui accueillait auparavant les herbiers du jardin botanique (qui a déménagé sur la rive droite en 2007) est lui terminé. Une extension de 500 m2 a été construite sous les jardins de l’hôtel particulier pour permettre au Muséum de mieux mettre en valeur ses collections.

Les travaux réalisés pour créer le sous-sol de 500 m2 , sous le jardin.
Les travaux réalisés pour créer le sous-sol de 500 m2 , sous le jardin. - Mairie de Bordeaux

Une girafe, un hippopotame et une baleine

Le Muséum dispose de plus d’un million de spécimens qu’il lui est impossible d’exposer entièrement, « comme cela se faisait au XIXe siècle », précise Nathalie Mémoire, directrice du Muséum, alors que les collections étaient beaucoup plus restreintes. La surface supplémentaire devrait permettre d’améliorer la scénographie et le confort des visites.Un squelette de baleine bleue sera par exemple suspendu au deuxième étage dans la grande galerie. Auparavant, il était présenté en « pièces détachées » par manque de place.

Le visuel de synthèse de la galerie du 2e étage, avec le squelette de la baleine suspendu.
Le visuel de synthèse de la galerie du 2e étage, avec le squelette de la baleine suspendu. - Die Werft

L’établissement continue à faire des acquisitions et son équipe est en capacité de naturaliser des animaux elle-même. Ils sont récupérés auprès des zoos ou de particuliers collectionneurs. Par exemple une girafe est arrivée du zoo de Limoges en 2015 et un hippopotame du zoo de Pessac en 2008. « On a aussi acquis 700 oiseaux en excellent état sur la période du XXe siècle grâce au petit-fils d’un collectionneur taxidermiste », raconte Nathalie Mémoire. 

>> A lire aussi : Bordeaux: Les travaux du muséum d'histoire naturelle enfin lancés

Le muséum d'histoire naturelle sera en travaux jusqu'en septembre 2017.
Le muséum d'histoire naturelle sera en travaux jusqu'en septembre 2017. - E.Provenzano / 20 Minutes

Un coût de 18,3 millions d’euros au total

Les travaux de second œuvre vont se poursuivre jusqu’en septembre 2017 sur le bâtiment Lisleferme. Commencera alors pour l’équipe du Muséum un minutieux travail d’installation des collections dans leur nouvelle demeure. La rénovation de ces trois bâtiments représente un coût de 18,3 millions d’euros, supportés en grande partie par la Ville (14 millions d’euros) mais aussi la Région et l’Etat. Le budget initial du projet était d’environ 14 millions d’euros. Plusieurs raisons à cette hausse « les évolutions muséographiques », auxquelles il a fallu s’adapter, mais aussi un projet initial pour le sous-sol qui s’est révélé trop « compliqué », explique Fabien Robert.

>> A lire aussi : Le muséum de Bordeaux accueille des espèces venimeuses en bocaux

Au total environ 2.000 m2 seront consacrées à l’exposition de spécimens et 1.000m2 au stockage. L’équipe devra quasiment doubler (de 10 à 20) pour faire face à la remise en route du Muséum.