Bordeaux: Au moins 800 élèves supplémentaires dans les écoles, à la rentrée 2016

EDUCATION L'adjointe à l'éducation Emmanuelle Cuny a fait le point sur les moyens déployés pour accueillir les 16.400 élèves déjà inscrits pour la rentrée scolaire 2016...

Elsa Provenzano

— 

Bordeaux, 4 septembre 2012. - Rentree des classes a l'ecole elementaire David Johnston de Bordeaux. Visite d'Alain Juppe a l'ecole elementaire David Johnston. - Photo : Sebastien Ortola
Bordeaux, 4 septembre 2012. - Rentree des classes a l'ecole elementaire David Johnston de Bordeaux. Visite d'Alain Juppe a l'ecole elementaire David Johnston. - Photo : Sebastien Ortola — S. ORTOLA / 20 MINUTES

L’attractivité de la ville de Bordeaux se traduit dans la démographie des écoles, qui voient leurs effectifs progresser, particulièrement depuis quatre ans. Plus de 16.400 enfants sont d’ores et déjà inscrits pour la rentrée 2016, contre 15.600 en 2015, soit au moins 800 élèves supplémentaires. Ce mardi, l’adjointe à l’éducation Emmanuelle Cuny a fait le point sur les moyens mis en place pour préparer cette rentrée scolaire.

>> A lire aussi : Bordeaux: Mobilisation ce mardi autour de la pétition pour interdire les pesticides près des écoles

  • Une cinquantaine d’écoles en chantier

Cet été, environ cinquante établissements scolaires font l’objet de travaux de rénovation ou d’extension. Les écoles sans travaux accueillent les enfants inscrits en centres loisirs. Parmi les chantiers d’ampleur la rénovation des toitures, l’isolation thermique et la mise en accessibilité du groupe scolaire de la Benauge, qui comporte 20 classes, doit se poursuivre par phases jusqu’en 2018, pour un montant de 6 millions d’euros. Des dalles s’y étaient détachées du plafond lors de fortes pluies, à la mi-juin. Les travaux concernant la toiture ont démarré et seront terminés pour la rentrée. Sur l’école élémentaire Flornoy, le restaurant scolaire est agrandi pour un montant de 350.000 euros. A Caudéran, la réfection de la cour de l’école élémentaire Lapie va coûter 230.000 euros.

>> A lire aussi : Bordeaux: Une école provisoire installée dans un square des Bassins à flot, pour cause de terrain pollué

  • Quatre écoles provisoires en 2016 et 2017

​A la rentrée 2016, une école provisoire de cinq classes appelée Jean Jacques Sempé ouvrira sur le site « des jardins de ta sœur ». Il a été découvert tardivement une pollution au radium sur le site initial qui devait accueillir le groupe scolaire. La construction de cette école provisoire coûte 62.000 euros à la Ville. Une autre école provisoire sera installée rue du Petit Miot, près de l’école Lac 2 « pour accueillir tous les nouveaux enfants à scolariser à compter d’aujourd’hui dans le secteur des Bassins à flot », précise la municipalité.

Les écoles définitives seront prêtes en 2019/2020. Deux nouvelles écoles provisoires sont aussi prévues pour la rentrée 2017, toujours dans ce secteur des Bassins à flot sur lequel environ 12.000 nouveaux habitants sont attendus. « On attend environ 700 élèves supplémentaires sur les Bassins à flot et 250 à 300 sur Ginko », précise Emmanuelle Cuny.

>> A lire aussi : Bassins à flot: Le département s'inquiète de l'avenir de ce quartier, sorti de terre très vite

  • Trois nouvelles classes de Toutes Petites Sections

​Il y avait deux classes existantes de Toutes Petites Sections (TPS) sur la ville de Bordeaux et trois nouvelles vont être ouvertes lors de la rentrée 2016. Ces classes, destinées aux enfants de moins de 3 ans, doivent permettre une meilleure socialisation de petits, en particulier dans les quartiers dits prioritaires de la ville. « On travaille avec la protection maternelle et infantile (PMI), la caisse d’allocations familiales, et l’inspection académique », souligne l’adjointe à l’éducation.

Le budget annuel alloué à l’éducation est de 61,5 millions d’euros, dont 11,5 millions pour le périscolaire, les centres de loisirs et les temps d’activités périscolaires (TAP).