PHOTOS. Bordeaux: Les momies livrent leurs secrets lors d'une exposition

LOISIRS Plus d'une vingtaine de momies seront exposés à Cap Sciences jusqu'en mars 2017... 

Clément Carpentier

— 

Plusieurs sarcophages sont exposés.
Plusieurs sarcophages sont exposés. — Clément Carpentier

Elles ne mentent jamais, paraît-il, selon les chercheurs. Les momies ont pris possession de Cap Sciences au bout des quais de Bordeaux rive gauche. Une exposition réalisée en collaboration avec le « Parque de las Ciencias » (le parc des Sciences) de Grenade. « Il a fallu avoir de l’audace pour la programmer et en plus il s’agit peut-être de l’une des dernières expositions de momies dans le monde » affirme Bernard Alaux, le directeur de l’établissement.

Des visiteurs apprécient l'exposition.
Des visiteurs apprécient l'exposition. - Clément Carpentier

>> A lire aussi : Egypte: Une momie de femme tatouée vieille de 3.300 ans découverte

Changer leur image 

Aujourd’hui, les momies n’ont pas forcément bonne réputation car elles représentent avant tout la mort. « On veut changer leur image, celle de la peur, de la mort que le cinéma renvoie » rappelle Miguel Botella, éminent spécialiste et commissaire scientifique de l’exposition et spécialiste des momies andines. D’ailleurs, l’Espagnol n’oublie pas de raconter cette anecdote : sur les 500.000 visiteurs de l’exposition de Grenade, seul un enfant a pleuré en voyant les 80 momies.

Une des momies de l'exposition.
Une des momies de l'exposition. - Clément Carpentier

A Bordeaux, elles ne seront que 25 mais elles sont toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Des momies venues d’Egypte bien sûr mais aussi des Andes et du reste du monde. Miguel Botella n’hésite pas à dire qu’aujourd’hui « on en retrouve encore partout et par milliers ». Son collègue Javier Medina, directeur scientifique du Parque de las Ciencias, revient d’ailleurs « sur la richesse que ces cadavres embaumés contiennent en eux ».

Plusieurs momies enroulées dans des tissus.
Plusieurs momies enroulées dans des tissus. - Clément Carpentier

>> A lire aussi : Mongolie: La momie qui semble porter des baskets Adidas fait sourire le Web

Les témoins du passé

« Elles nous permettent de comprendre notre histoire car elles ne sont pas qu’une collection. Ces momies sont aussi chacune très importantes pour la culture scientifique » ajoute-t-il. Selon le responsable de l’exposition bordelaise, Nicolas Barret, « les momies renvoient tous les êtres humains à leur histoire au-delà du face-à-face avec la mort ».

La tombe de Toutânkhamon.
La tombe de Toutânkhamon. - Clément Carpentier

A Cap Sciences, les visiteurs pourront admirer les momies sous toutes leurs coutures. Il y a par exemple une galerie de portraits réalisés à l’aquarelle. L’établissement a aussi fait en sorte qu’un parcours connecté accompagne les visiteurs « il permet de créer du lien. On pourra élire sa momie préférée, même l’adopter et découvrir sa vie depuis chez soi » annonce Nicolas Barret. Et puis comme lors des expositions précédentes, des soirées seront organisées notamment pour Halloween.

Une des momies de l'exposition.
Une des momies de l'exposition. - Clément Carpentier

L’exposition « Les momies ne mentent jamais » ouvrira ses portes au public ce samedi 9 juillet. Rendez-vous ensuite du mardi au dimanche de 14h à 18h (et 19h le week-end). L’entrée coûte 8 euros (5 euros en tarif réduit).

>> A lire aussi : Bordeaux: Le succès monstre de l'exposition T-Rex