Bordeaux: Un vélo à dix pédaliers, au nom de la solidarité

ASSOCIATION 210 actions solidaires ont été retenues par Bordeaux pour être financées dans le cadre du Pacte de cohésion sociale et territoriale. Parmi ces projets, un drôle de vélo à dix places…

Laetitia Dive

— 

Enfants et adultes peuvent pédaler ensemble à bord du Vélo'bus.
Enfants et adultes peuvent pédaler ensemble à bord du Vélo'bus. — Kfé des Familles

En ce mardi matin, une vingtaine de membres d’associations sont rassemblés au foyer Fraternel de Bordeaux pour présenter leurs initiatives, partiellement financées par la ville de Bordeaux. Parmi eux, Charline Fournier et Lorène Roustan, venues parler de l’association « Kfé des familles ».

Vie de quartier

« En avril 2012, quand on a commencé, c’était un café mobile situé sur la place Buscaillet dans le quartier de Bacalan », raconte Charline, la présidente. Le but : encourager la solidarité et favoriser la mixité sociale autour d’un verre ou de jeux pour les plus jeunes.

Quelques mois plus tard, l’association investit une maison à proximité de la place. Depuis, ses portes ouvrent du mardi au samedi. Selon Lorène, la coordinatrice, le Kfé reçoit environ 300 personnes par mois. La plupart sont des gens du quartier. « Mais c’est ouvert à tout le monde ! », insiste la jeune fille.

>> A lire aussi : Bordeaux: Le vélo n'a pas encore trouvé toute sa place

Pédaler ensemble

Pour faire connaitre leurs initiatives hors des frontières de Bacalan, l’association a comme projet d’acheter un vélo… à dix places. « Beaucoup de gens ne viennent pas car ils n’ont pas de quoi se déplacer. Nous, on ira les chercher avec un moyen de transport écologique et ludique », explique Charline.

Le véhicule est équipé de dix pédaliers et accessible aux enfants. Il est également doté d’une assistance électrique. Pour l’instant, les fonds manquent encore mais l’association prévoit d’acquérir ce vélo’bus pour l’été 2017. En attendant, les deux femmes réfléchissent à un circuit que ce drôle d’engin pourrait emprunter… afin d’en faire profiter un maximum de passagers et que l’association se développe dans toute la ville.

>> A lire aussi : Paris: Boire un café en attendant la réparation de son vélo, la tendance débarque dans la capitale