Bordeaux: La grève des éboueurs s'enlise et les poubelles s'entassent

SOCIAL Début du 9ème jour de grève ce mardi alors que les poubelles continuent d'envahir les rues...

Clément Carpentier

— 

Des poubelles qui débordent dans le quartier Saint-Pierre.
Des poubelles qui débordent dans le quartier Saint-Pierre. — C.Carpentier/ 20 Minutes

Comme depuis plus d’une semaine, il n’y aura pas de ramassage des ordures ce mardi matin dans Bordeaux. Les éboueurs ont décidé de poursuivre la grève car ils n’ont toujours obtenu aucun rendez-vous avec la direction des ressources humaines de Bordeaux Métropole.

Raymond Léglise, délégué de FO, affirme que ces collègues « sont très revanchards par rapport à la situation et que la mobilisation ne baisse pas ». Des éboueurs qui ont aussi le soutien des agents de propreté de la ville qui sont, eux, en grève depuis mercredi dernier. Selon les syndicats, 100 % d’entre eux sont grévistes alors que plus de la moitié des centres de recyclage de l’agglomération sont à l’arrêt.

>> A lire aussi : Bordeaux: Les poubelles débordent de partout

Des odeurs et des rats

Les négociations sont au point mort et les poubelles continuent donc à s’entasser dans les rues. Avec l’Euro, la fête de la musique et surtout la Fête du vin qui a réuni plus de 520 000 personnes sur 4 jours, l’insalubrité a gagné certains quartiers notamment Saint-Pierre avec la forte densité de restaurants. Outre les odeurs, des riverains aperçoivent de plus en plus souvent des rats.

La Métropole avait indiqué la semaine dernière avoir en priorité « mis en sécurité » les voies principales, notamment par le nettoyage des verres et débris, en mobilisant notamment de l’encadrement et du personnel saisonnier. Alain Juppé, le président de Bordeaux Métropole, demande la fin de la grève avant de commencer les discussions.

>> A lire aussi : Bordeaux: Alain Juppé déplore «le hooliganisme» de certains agents de la propreté