Bordeaux: Alain Juppé déplore «le hooliganisme» de certains agents de la propreté

ENERVE La guerre des poubelles s'intensifie à Bordeaux après presque une semaine de grève... 

C.C avec AFP

— 

Des poubelles qui débordent dans le quartier Saint-Pierre.
Des poubelles qui débordent dans le quartier Saint-Pierre. — C.Carpentier/ 20 Minutes

Le maire de Bordeaux est monté au front ce vendredi matin alors que les déchets s’entassent de plus en plus dans les rues. Les éboueurs de la Métropole sont en grève depuis lundi et ils ont été rejoints par les agents de la propreté de la ville mercredi.

>> A lire aussi : Bordeaux: Les poubelles débordent de partout

Des poubelles éventrées ?

Alain Juppé, a déploré qu’une « petite minorité » de grévistes fassent non pas du « syndicalisme » mais du « hooliganisme ». Selon le journal Sud-Ouest, qui a recueilli des témoignages, certains agents auraient éventré des poubelles ce jeudi pour augmenter l’insalubrité de la ville.

« J’ai assisté jeudi à des scènes qui sont intolérables » à Bordeaux, ajoute Alain Juppé. Le maire de Bordeaux qui affirme que « les touristes sont très nombreux et qu’est-ce qui se passe ? Les agents de la propreté, certains, une toute petite minorité, basculent les ordures sur la voie publique ».

>> A lire aussi : Rennes: La ville juge «irresponsable» d'avoir bloqué le nettoyage des rues

Pas de négociations

Les éboueurs et les agents de propreté se sont donné rendez-vous ce vendredi matin à Bordeaux Métropole avant le début du conseil pour se faire entendre. Alain Juppé affirme que les négociations ne commenceront pas tant que la grève ne prendra pas fin. Les grévistes réclament une prime de 50 euros par mois promise en 2014 par la Métropole.