Bordeaux: Après Robuchon, Gagnaire à la tête de la Grande Maison, dès ce vendredi

GASTRONOMIE Après le départ le 24 avril dernier de Joël Robuchon, le chef  Pierre Gagnaire prend la tête du restaurant de la Grande Maison, en changeant un peu l'ambiance...

Elsa Provenzano

— 

Le chef Pierre Gagnaire reprend le restaurant La Grande Maison à Bordeaux.
Le chef Pierre Gagnaire reprend le restaurant La Grande Maison à Bordeaux. — PATRICK KOVARIK / AFP

Ce vendredi 24 juin, le restaurant la Grande Maison de Bernard Magrez, mécène et homme d’affaires Bordelais qui possède une quarantaine de châteaux, rouvre ses portes avec à sa tête un nouveau chef, le célèbre  Pierre Gagnaire.

Cet autre très grand nom de la cuisine française reprend les rênes après le passage éclair de Joël Robuchon, qui a quitté les lieux le 24 avril dernier après une arrivée à Bordeaux fin 2014. Le restaurant gastronomique très haut de gamme et assez excentré de Bordeaux n’avait pas trouvé sa clientèle, accusant des pertes à hauteur de deux millions d’euros.

>> A lire aussi : Bordeaux: Pierre Gagnaire remplace Joël Robuchon à La Grande Maison

Un nouveau style, des prix plus bas

Le chef de 66 ans Pierre Gagnaire ouvre à Bordeaux son 13e restaurant, le premier dans la région. La reprise des fourneaux par ce grand chef attire les curieux et les deux mois qui viennent sont déjà très chargés en réservations.

Un menu à 65 euros est proposé le midi et la formule la plus onéreuse, qui s’affiche à 135 euros, est disponible le midi et le soir. Une carte complète cette offre. La décoration du restaurant qui compte quarante couverts a été épurée et une nouvelle tranche de travaux interviendra au mois de janvier.

>> A lire aussi : Bordeaux: Pourquoi Joël Robuchon et Bernard Magrez ont-ils divorcé si vite ?

Carte d’été pour commencer

Jusqu’à la rentrée, une carte d’été sera proposée aux clients. « Pierre Gagnaire a besoin de ressentir la vie bordelaise pendant deux mois et demi environ. Il va continuer à rechercher des produits, des textures et des associations. Il faut savoir que toutes les recettes qu’il propose sont différentes dans chacun de ses restaurants », explique le porte-parole de la Grande Maison.

Une façon aussi pour le chef de se donner le temps de jauger les réactions de la clientèle bordelaise et de s’approprier les lieux pour s’y installer durablement.