Bordeaux: Envie de faire du sport? Une application vous dit où et avec qui

LOISIRS Quatre étudiants bordelais ont eu l'idée de développer une application gratuite qui permet à l'utilisateur de trouver des coéquipiers et des installations sportives, en fonction de ses préférences...

Elsa Provenzano

— 

L'équipe des créateurs de Peppy : Thomas, Lucas, Clémentine et Léo.
L'équipe des créateurs de Peppy : Thomas, Lucas, Clémentine et Léo. — Peppy

« Il y a un peu plus d’un an, on était en vacances tous les quatre et on voulait faire un futsal, mais on n’était pas assez nombreux. En plus on ne savait pas où aller… », raconte Léo Ortuno, responsable de la communication pourl’application Peppy.

Finalement les quatre amis, Thomas, Lucas, Clémentine et Léo n’ont pas pu faire leur partie de futsal, mais ils ont eu l’idée de créer une application permettant de trouver des partenaires pour faire du sport et de renseigner les utilisateurs sur les équipements sportifs les plus proches.

>> A lire aussi : Euro-2016: un dispositif de sécurité -et des craintes- sans précédent

Lancée dans plusieurs grandes villes de France mi-juin par ces étudiants à Bordeaux, l’application Peppy est disponible gratuitement, seulement sur iOS pour l’instant. Après 8 mois de travail ils ont eu recours à un financement participatif sur la plateforme Ulule qui leur a permis de récolter 4.300 euros. Une somme qu’ils vont investir pour développer leur application sur Android.

Des propositions en fonction d’un « profil » sportif 

Pour l’instant, l’application est téléchargeable à Bordeaux, Paris, Marseille, Lyon et La Rochelle, dont trois des 4 quatre créateurs sont originaires, et une centaine d’utilisateurs l’ont téléchargée. S’il faudra attendre un peu pour voir la communauté de coéquipiers Peppy s’élargir, toute la partie équipements est déjà opérationnelle. L’utilisateur indique les sports qu’il veut pratiquer, son niveau et le nombre de kilomètres maximum qu’il est prêt à parcourir. Et, à partir de ce « profil », on lui fait des propositions de partenaires et de structures.

>> A lire aussi : VIDEO. Lot-et-Garonne: Un chevreuil capturé dans un commerce

Les étudiants sont partis des données du ministère des Sports sur les infrastructures sportives et les ont actualisées, ajoutant les tarifs et les coordonnées ville par ville. Autour de Bordeaux, il y a environ 150 installations répertoriées, avec parfois plusieurs sports sur une même structure. « Cela va du city stade installé dans un parc au club de tennis, précise Léo Ortuno. Des spots pour faire du surf ou de la planche à voile y sont aussi recensés ».

Des évolutions dès la rentrée

Une deuxième version de l’application, améliorée, sera disponible à la rentrée 2016. Leurs créateurs espèrent aussi que leur application puisse devenir un support de communication pour les installations sportives, qui paieraient à terme pour y assurer leur présence et détailler les contenus.

Elle resterait gratuite pour les utilisateurs, qui devraient également pouvoir enrichir les publications de l’application.