Niort: Dans 2 cantons ils votent ce dimanche, pour des élections partielles

DEPARTEMENTALES Les élections départementales avaient été annulées en mars 2015 dans deux cantons des Deux-Sèvres. Les électeurs sont appelés aux urnes pour le deuxième tour de ces élections partielles, ce dimanche...

Elsa Provenzano

— 

Illustration d'un bulletin de vote déposé dans une urne.
Illustration d'un bulletin de vote déposé dans une urne. — FABRICE ELSNER/20MINUTES

Le devoir électoral appelle certains Niortais ce dimanche 19 juin. Les électeurs des deux cantons de Niort 1 et Niort 3 dans les Deux-Sèvres, soit environ 26.000 personnes, sont appelés à voter pour des départementales partielles après l’annulation du scrutin de mars 2015.

Pourquoi des départementales partielles ?

En mars 2015, les candidats de droite étaient arrivés en tête à quelques voix près sur ces deux cantons. Mais le Conseil d’Etat avait annulé le scrutin après les recours déposés par les candidats PS et EELV. En cause, la distribution du magazine municipal avec un encart vantant les actions de la majorité, la veille et le jour du scrutin. Le conseil d’Etat a estimé que la publication était litigieuse, d’autant plus que les scores des candidats étaient très serrés.

Comment s’est passé le premier tour ?

Dimanche 12 juin, peu d’électeurs de ces deux cantons se sont donc rendus aux urnes. Seuls 20,35 % des inscrits ont participé au vote. Les candidats de droite sont arrivés en tête, comme lors du scrutin de mars 2015. Mais comme il est nécessaire qu’au moins 25 % des électeurs participent au vote pour qu’il soit valide, un deuxième tour est organisé ce dimanche 19 juin.

Quelle est la situation politique du département ?

Le département des Deux-Sèvres a longtemps été considéré comme une terre de la droite, mais les élections cantonales de 2008 donnent une majorité de gauche au conseil général. La droite (Républicains-UDI) a repris les rênes de l’institution en mars 2015, en arrivant en tête dans 12 des 17 cantons. Cette majorité n’est donc pas en danger, dans la perspective du vote de ce dimanche.