Bayonne: Un jeune suspecté de radicalisation incarcéré

JUSTICE Il n'a pas respecté son assignation à résidence et tient des propos inquiétants... 

C.C

— 

Illustration. Police nationale.
Illustration. Police nationale. — SIPA

Le jeune converti de 21 ans, né à Saint-Pierre-de-La-Réunion et d’origine portugaise, a dormi la nuit dernière à la maison d’arrêt de Bayonne. Il a été placé en détention provisoire alors que l’audience a été reportée au 12 juillet comme le rapporte Sud-Ouest.

>> A lire aussi : Désertions multiples au sein du groupe Etat islamique

Les forces de l’ordre le soupçonnent de radicalisation et de préparer un voyage en Syrie. Il faut dire que, selon le procureur de la République, le jeune Bayonnais a déclaré que « les dernières attaques de Daesh en France étaient justifiées par la légitime défense ». Il aurait également ajouté que « le meurtre et le viol ne sont pas des pêchés dès lors qu’ils sont commis par de vrais musulmans ».

>> A lire aussi : Bordeaux: Bernard Cazeneuve tape du poing sur la table

Pas d’armes, ni d’explosifs retrouvés chez lui

Après de telles déclarations, il avait été assigné à résidence. Une assignation qu’il n’a pas respectée car il affirme « je veux bien rester tranquille chez moi, mais aller tous les jours au commissariat non, je n’ai pas à faire ça. Et puis dans ce cas, vous pourriez faire la même chose pour les témoins de Jéhovah qui pourraient aussi se rebeller pour la chrétienté ».

>> A lire aussi : Policiers tués dans les Yvelines: Cazeneuve promet de «mettre hors d'état de nuire d'éventuels complices»

Ce Bayonnais est déjà connu des services de police. Il a été notamment condamné pour des faits de violences aggravés. C’est lors de ce séjour en prison qu’il se serait radicalisé.