Bordeaux: Les forces de l'ordre vont vivre un mois de juin de dingue

SECURITE Les manifestations en tout genre vont s'enchaîner pour les policiers pendant un mois... 

Clément Carpentier

— 

Des policiers lors d'un exercice de simulation d'attentat place des Quinconces à Bordeaux./AMEZUGO_AMEZ.05/Credit:UGO AMEZ/SIPA/1604050825
Des policiers lors d'un exercice de simulation d'attentat place des Quinconces à Bordeaux./AMEZUGO_AMEZ.05/Credit:UGO AMEZ/SIPA/1604050825 — SIPA

Euro 2016, manifestation contre la loi Travail, fête de la musique, fête du vin… c’est un programme surchargé qui attend les policiers à Bordeaux dans les prochaines semaines. Ils seront sur tous les fronts pour assurer la sécurité des Bordelais et des nombreux supporters de football.

Pas de vacances 

Déjà fortement sollicitées ces derniers mois avec notamment le mouvement Nuit Debout et les différents blocages, les forces de l’ordre « vont devoir mettre les bouchées doubles » comme le rappelle Philippe Rolland, secrétaire régional adjoint Unité SGP FO.

>> A lire aussi : Bordeaux: La polémique enfle sur le coût de l'Euro 2016

Ce représentant syndical affirme que « les congés ont été supprimés pendant un mois. Toutes les personnes disponibles sont réquisitionnées. On a mis le paquet mais c’est normal avec le risque d’attentat ».

Des renforts attendus 

Un risque et surtout un calendrier très rempli qui a poussé le préfet de la Gironde à demander des renforts. Selon Simon Bertoux, le directeur de cabinet du préfet de la Gironde, « c’est au cas par cas. On fera les demandes deux ou trois jours avant par rapport à la situation ». En tout cas, pour Philippe Durand, « cette aide était indispensable ».

>> A lire aussi : Bordeaux: Une simulation d'attentat sur la fan-zone pour entraîner les forces de l'ordre avant l'Euro 2016

Il faut dire que certaines journées s’annoncent très compliquées avec des « doublons ». Par exemple, le 14 juin, les forces de l’ordre devront faire avec la manifestation contre la loi Travail puis le match Autriche - Hongrie (18h) à Bordeaux. Le 21 juin, cette fois-ci, c’est la Fête de la musique et la rencontre Espagne - Croatie (21h) qui vont se télescoper. Plusieurs centaines de policiers pourraient débarquer en Gironde pour ces journées exceptionnelles selon la préfecture.

>> A lire aussi : Bordeaux: Comment circuler, se garer, accéder au stade ou à la fan-zone pendant l'Euro 2016?

La mairie par la voix de Jean-Louis David, l’adjoint à la sécurité, se veut quant à elle rassurante : « Pour l’instant, il n’y a pas de difficultés particulières à signaler. Les dispositifs sont au point. » Les syndicats de policiers, eux, n’oublient pas les sociétés privées de sécurité qui vont les soulager un peu.

La fatigue va se faire sentir 

Si certains ont déjà vécu la Coupe du monde 1998, pour Philippe Rolland « ce n’est plus du tout le même contexte avec le terrorisme. Par exemple, ici, on a l’équipe de Belgique qui peut-être une cible ». Et puis à l’époque, il n’y avait pas les fan-zones.

>> A lire aussi : EURO 2016: L'équipe de Belgique s'entraînera en public à Chaban le mercredi 8 juin

Aujourd’hui, pour lui, « les policiers sont déjà sur les rotules et l’accumulation des événements n’arrange rien ». A en croire Simon Bertoux, les autorités « sont très attentives. Le préfet prend régulièrement la température auprès des troupes. On espère que les forces de l’ordre ont pu recharger les batteries ces derniers jours. »