Lignes à grande vitesse: L'Etat a signé en faveur des dessertes vers le sud

TRANSPORTS Le secrétaire d'État aux transports, Alain Vidalies, a annoncé qu'il avait signé, ce dimanche, la Déclaration d'utilité publique (DUP) des lignes à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax...

E.P. avec AFP

— 

Illustration Transports Vie quotidienne TGV. Illsutration trace de la nouvelle LGV Sud Ouest. Train a Grande Vitese en gare de Toulouse Matabiau.
Illustration Transports Vie quotidienne TGV. Illsutration trace de la nouvelle LGV Sud Ouest. Train a Grande Vitese en gare de Toulouse Matabiau. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le gouvernement s’est prononcé avant la date butoir du 8 juin. Le secrétaire d’État aux transports, Alain Vidalies, a signé ce dimanche, comme il l'avait annoncé, la Déclaration d’utilité publique (DUP) des lignes à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax.

La commission d’enquête publique avait quant à elle rendu un avis négatif à ce projet, mais ce dernier n’est que consultatif et Alain Vidalies a estimé que « le gouvernement est légitime pour prendre cette décision » après l’avis positif du Conseil d’État rendu le 25 mai.

>> A lire aussi : Sud-Ouest: Ils achètent des terrains pour empêcher la construction du futur TGV

« C’est un dossier que je soutiens depuis toujours », a indiqué Alain Vidalies. « Il est important pour le Sud-Ouest, pour la France et pour l’Europe. Le Sud-Ouest ne peut pas rester à l’écart de la grande vitesse. Toulouse, qui est la quatrième métropole française, doit être reliée par la LGV. Il est enfin d’intérêt européen d’avancer vers l’Espagne. L’arrivée à Dax ne sera qu’une première étape ».

>> A lire aussi : Feu vert du Conseil d’État pour la LGV Bordeaux-Toulouse

Ce projet doit notamment mettre Toulouse à un peu plus de 3 heures de Paris, contre au moins 5h20 aujourd’hui.

Un financement compliqué

Alain Vidalies a reconnu qu’il ne « sera pas simple » de boucler le financement de ces lignes, estimé à 9 milliards d’euros. Il réunira « d’ici à la fin du mois de juillet » les présidents des principales collectivités « pour lancer officiellement cette mission et pour qu’on étudie ensemble les conditions de financement ».

>> A lire aussi : LGV Sud-Ouest: les élus se félicitent, les opposants doutent du financement

Les prévisions actuelles font état de l’année 2024 pour l’arrivée de la LGV à Toulouse et de 2027 pour Dax.