Bassin d'Arcachon: le permis de construire du Pôle océanographique aquitain annulé !

Clément Carpentier

— 

Le tribunal administratif de Bordeaux
Le tribunal administratif de Bordeaux — Clément Carpentier

C’est un gros coup dur pour la ville d’Arcachon. Le permis de construire de son futur Pôle océanographique aquitain (POA) a été retoqué par la justice.

>> A lire aussi : Bordeaux: Avis de recherche pour retrouver une Dijonnaise en Gironde

Un rebondissement de plus dans ce dossier puisque les recours devant le tribunal administratif de Bordeaux se sont multipliés depuis le lancement du projet. Cette fois-ci, la justice pointe les problèmes d’accès au bâtiment (notamment pour les handicapés) et surtout l’absence de concertation avec les services du conseil départemental.

INFO DE DERNIÈRE MINUTE ! LE PERMIS DE CONSTRUIRE DU PÔLE OCÉANOGRAPHIQUE AQUITAIN (POA) D'ARCACHON EST ANNULÉ ! On...

Publié par La Dépêche du Bassin sur jeudi 2 juin 2016

On rappelle que le futur POA doit abriter dans les prochaines années les services universitaires de la station marine d’Arcachon et le musée-aquarium de la Société scientifique. Les opposants dénoncent un immense projet immobilier puisqu’un hôtel cinq étoiles et un casino doivent être aussi construits.

>> A lire aussi : Bordeaux: Feu vert pour le prolongement de la ligne C au sud

Un nouveau permis de construire déposé 

L’Université de Bordeaux regrette "le retard que va engendrer cette décision dans la construction d’un lieu de recherche de premier plan pour la région Aquitain-Limousin-Poitou-Charente". Elle affirme qu’elle va déposer un nouveau permis de construire très rapidement en collaboration avec les services de l’Etat.

La ville d’Arcachon "continue à penser que ce projet est bon et que le Pôle Océanographique sera un acteur primordial dans la sauvegarde et la qualité de notre plan d’eau". En 2014, le préfet de Région, avait signé un arrêté déclarant le projet de création du POA « d’intérêt général ».

>> A lire aussi : Bordeaux: Le rapporteur public demande l'annulation du montage financier du stade