Bordeaux: Un couple et un enfant refusés de vol à 1h du matin pour cause de varicelle

FAITS DIVERS Easyjet a refusé l'embarquement au petit garçon malade mais pas contagieux alors qu'il avait fait le trajet aller sans problème la veille dans le même état...

M.N.
— 
Illustration d'un avion de la compagnie EasyJet.
Illustration d'un avion de la compagnie EasyJet. — A. GELEBART / 20 MINUTES

C'est une mauvaise aventure qui est arrivée à cette famille originaire de Lyon. Sud Ouest rapporte que le dimanche soir de pentecôte, un couple et leur enfant de 2 ans n'ont pas pu être embarqués par la compagnie Esayjet à l'aéroport de Bordeaux. En cause, la varicelle de l'enfant, pourtant non contagieuse mais pas prouvée par certificat médical. Ironie du sort, au voyage aller, la veille, la même compagnie avait laissé passer l'enfant malgré ses boutons...

Pendant plusieurs heures, les voyageurs se sont montrés solidaires des parents infortunés qui ne pouvaient embarquer. Le commandant de bord avait donné son autorisation de le laisser embarquer mais les membres de l'équipage ont refusé. C'est par téléphone que le siège de la compagnie a tranché, laissant le petit garçon, son père et sa mère enceinte de 4 mois seuls dans l'aéroport à 1 h du matin.

La famille s'est débrouillée pour dormir à Bordeaux puis est retournée à Lyon en louant une voiture le lendemain tandis que le personnel d'Easyjet assurait pendant le vol à ses passagers que la compagnie prenait en charge une nuit d'hôtel pour la famille restée à quai. Ce qui était faux.

De son côté Esayjet assure avoir suivi le réglement à la lettre. « Comme indiqué sur notre site internet, les passagers ayant la varicelle peuvent voyager 7 jours après l'apparition de la dernière nouvelle tâche. Aucun certificat médical valable ayant été présenté à l’équipage lors de l’embarquement à Bordeaux les passagers n’ont pu embarquer sur le vol. Nous sommes conscients du désagrément causé cependant les passagers avec une varicelle active ne sont pas admis à bord. Un transfert de vol sans frais a été proposé aux passagers le temps d’obtenir un certificat médical. Nous tenons à nous excuser auprès de nos passagers pour le retard et les remercier de leur patience. La sécurité et le bien-être de tous nos passagers est notre première priorité. »