Bordeaux: Pour se venger d'une nonagénaire, une aide ménagère a drogué sa chicorée

FAITS DIVERS L'aide ménagère trouvait la personne âgée trop «acariâtre»...

M.N.

— 

Illustration d'une aide ménagère
Illustration d'une aide ménagère — WIDMANN/TPH/SIPA

Se venger d'une mamie de 90 ans en droguant sa chicorée. C'est le stratagème employé par une aide ménagère de 56 ans et révélé par France Bleu Gironde ce jeudi. La nonagénaire avait alerté sa famille en expliquant que sa chicorée avait un goût bizarre d'orange.

>> A lire aussi : Bordeaux: La billetterie pour la Cité du Vin est ouverte

Alertée par la famille, la police a décelé des traces de Tercian, un puissant sédatif. L'aide soignante a donc été placé en garde à vue puis a reconnu partiellement les faits. Elle a expliqué qu'elle trouvait la vieille dame trop acariâtre. Des ordonnances au nom de la nonagénaire et contenant des prescriptions de tramadol (un antidouleur) et de tercian ont aussi été retrouvées. L'aide ménagère utilisait des faux pour s'approvisionner en médicaments.

>> A lire aussi : Aquitaine: Les événements à ne pas rater ce week-end

Elle a aussi été reconnue coupable d'avoir utilisé des chèques et des cartes bleues chez trois autres victimes dont elle s'occupait. Elle attend désormais sa convocation devant le tribunal de grande instance de Bordeaux.