Charente-Maritime: Nouveau tremblement de terre ce mardi matin

SEISME La terre a de nouveau tremblé ce mardi matin, près de Saintes. Une secousse moins importante que celle du 28 avril dernier...

M.B.

— 

Un séisme a secoué l'ouest de la France et particulièrement la région de Saintes, le mardi 17 mai 2016.
Un séisme a secoué l'ouest de la France et particulièrement la région de Saintes, le mardi 17 mai 2016. — Capture d'écran Google Maps

Une secousse brève mais impressionnante. La terre a de nouveau tremblé ce mardi matin, en Charente-Maritime. Le séisme a été ressenti vers 6h50 du côté de Saintes, et ses effets se sont prolongés jusqu'en Charente, explique Sud Ouest.

Selon le Réseau national de surveillance sismique (Renass) le séisme était de 3,9 sur l'échelle de Richter. Son épicentre se trouvait au nord de Saintes, et il aurait été ressenti jusqu'à Niort. « La secousse n'a duré que 4 secondes, mais nous avons tout de suite pensé à un tremblement de terre, tant le précédent était bien présent dans notre mémoire » raconte Sylvie, de Saint-Georges-des-Coteaux, dans Sud Ouest.

>> A lire aussi : Pyrénées-Atlantiques: Un tremblement de terre de magnitude 4,2 en Béarn

Un premier tremblement le 28 avril dernier

Le 28 avril dernier, la terre avait déjà tremblé dans le secteur. Ce jour-là, vers 8 h 45, des secousses s'étaient fait ressentir entre La Rochelle et Rochefort, et même jusqu’en Vendée, aux alentours de Nantes et d’Angers, et légèrement vers Bordeaux. Le séisme était de magnitude 5,2 et son épicentre était situé entre Rochefort et La Rochelle.

>> A lire aussi : Séisme en Charente-Maritime: «Il n’est pas impossible que ça bouge encore»

« C’est une région connue pour être sismique », expliquait à l'époque Samuel Auclair, ingénieur en sismologie au bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). « Rien n’exclut qu’un autre séisme intervienne, ajoutait-il, mais ce sera indépendant de celui-ci et donc plutôt le fruit du hasard. En revanche, il existe le phénomène de répliques. Avant que la faille actuelle ne retrouve un certain équilibre, il peut y avoir des répliques. »