Landes: Ils ont pu émettre 700 chèques sans provision

JUSTICE Le tribunal de Dax doit juger dix personnes qui ont utilisé des centaines de chéques en bois pour payer environ 300.000 euro de biens…

G.D.

— 

Le tribunal de Dax.
Le tribunal de Dax. — Google Maps

Des achats à grande échelle. Dix prévenus comparaissaient, en début de semaine, devant le tribunal correctionnel de Dax, dans une affaire de chèques en bois : plus de 700 émis en un peu plus d’un an, entre fin 2010 et début 2012. Près de 120 commerçants ont été victimes de cette vaste escroquerie présumée dans les Landes et les Pyrénées Atlantiques, raconte Sud Ouest.

Environ 300.000 euro de préjudice

Pour les victimes, le préjudice total s’élève à environ 300.000 euro qui ont servi à acheter du matériel hi-fi, informatique, des engins agricoles, de la nourriture, mais aussi des animaux exotiques. Un mariage a également été financé par ce biais.

Un couple est présenté comme le commanditaire du réseau avec un mode opératoire très simple : l’ouverture d’un compte en banque et le dépôt d’une quarantaine d’euro pour pouvoir bénéficier de carnets de chèques. Ce sont ces carnets de chèques qui permettront les différents achats.

Pas un délit

L’audience a montré les failles du système bancaire : huit carnets de chèque ont ainsi été délivrés. Les avocats des prévenus se sont d’ailleurs engouffrés dans cette brèche, avançant l’argument, qu’aux yeux de la loi, émettre un chèque sans provision n’est plus considéré comme un délit. Ils ont demandé la relaxe.

Le parquet a, de son côté, requis des peines allant de six mois de prison avec sursis à deux ans ferme. La décision du juge sera rendue le 13 juin.