Gironde: Elle laissait ses sept enfants livrés à eux-mêmes

JUSTICE Une mère de famille âgée de 30 ans comparaissait lundi devant le tribunal correctionnel de Libourne, pour avoir abandonné ses sept enfants qui vivaient dans « un état d'hygiène déplorable »...

M.B.

— 

Illustration tribunal
Illustration tribunal — BEBERT BRUNO/SIPA

A la barre, la mère de famille, âgée de 30 ans, et qui a eu son premier enfant à l'âge de 13 ans, s'est effondrée en larmes. Elle a aussi demandé pardon à trois de ses enfants présents au procès. La femme comparaissait lundi devant le tribunal correctionnel de Libourne pour des privations de soins ou d'aliments ainsi que des violences habituelles sur ses sept enfants sur une période d'au moins six mois.

C'est l'aînée, âgée de 17 ans, qui a tiré la sonnette d'alarme en contactant SOS enfants maltraités, rapporte Sud Ouest. Et lorsque les services sociaux sont intervenus, ils ont découvert un logement jonché d'urine et d'excréments, des chats partout, et « un état d'hygiène tellement déplorable qu'il était impossible de placer les enfants avec d'autres sans voir un médecin au préalable » a expliqué la substitut du procureur.

Aucune nourriture dans le logement

En formation coiffure à Bordeaux, la mère était absente du matin au soir, et laissait ses sept enfants livrés à eux-mêmes. Sans aucune nourriture dans le logement. La famille, installée à Bazas puis à Sainte-Foy-la-Grande, était suivie depuis plusieurs mois par les services sociaux, mais la mère refusait leur intervention.

Le tribunal l'a condamnée à deux ans de prison ferme. Les enfants ont tous été placés, chacun de leur côté.