Girondins: «Moi, Cheick, je n'ai rien vu», assure Diabaté au sujet d'un éventuel contrat

FOOTBALL La collaboration entre les Girondins et Cheick Diabaté, leur meilleur buteur, pourrait prendre fin au mois de juin...

M.N.

— 

Cheick Diabaté, le meilleur buteur des Girondins lors d'un match face à Lorient, disputé le 7 mai 2016 à Bordeaux. AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT
Cheick Diabaté, le meilleur buteur des Girondins lors d'un match face à Lorient, disputé le 7 mai 2016 à Bordeaux. AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT — AFP

Les Girondins et Cheick Diabaté vont-ils se séparer? En fin de contrat en juin, le meilleur buteur du club en Ligue 1 (dix buts) met la pression sur ses dirigeants depuis plusieurs jours. Après ses déclarations en conférence de presse d'après Bordeaux-Lorient samedi, le joueur a accordé une interview à Sud Ouest, parue ce lundi matin.

>> A lire aussi : Les histoires d’amour finissent mal en général

Le Malien a ainsi indiqué être allé à la rencontre des dirigeants. « J’aimerais un an deux ans de plus mais je ne vous demande rien. Je ne veux pas d’augmentation. Je veux juste jouer pour Bordeaux. » Devant l'insistance du journaliste sur l'absence d'une proposition de la part des dirigeants girondins Diabaté a fait du Diabaté. « Vous voulez que je vous le dise en bambara [dialecte malien]? Je vous dis la vérité. Moi, Cheick, je n'ai rien vu. Et si vous me proposez un contrat, je le signe sans même le regarder ! »

>> Le meilleur de l'interview de Cheick Diabaté:

Sa mise sur le banc contre Bastia: « Ca peut arriver à tout le monde. Zlatan, il ne va pas sur le banc parfois ? »

Sa mise en tribunes contre Angers: « C'était surprenant, c'était la première fois que ça m'arrivait. Avez-vous déjà vu le meilleur buteur d'une équipe envoyé dans les tribunes ? C'était un mauvais choix, une erreur. J'ai d'ailleurs prouvé que c'était une erreur. »

Sur le fait qu'il doive toujours prouver: « On ne peut pas y arriver, si on n'est pas costaud. Mentalement, je suis un monstre, je ne crains personne. »

>> A lire aussi : «On m’a proposé quelque chose?», interroge le buteur