Girondins: Les ultras n’ont pas souhaité que les joueurs viennent fêter la victoire

FOOTBALL Malgré le succès contre Lorient (3-0), les supporters des Girondins n’avaient pas le cœur à la fête…

Marc Nouaux

— 

Les ultramarines, supporters des Girondins, lors d'un match entre Bordeaux et Lorient, disputé le 7 mai 2016 au Matmut Atlantique.
Les ultramarines, supporters des Girondins, lors d'un match entre Bordeaux et Lorient, disputé le 7 mai 2016 au Matmut Atlantique. — N. Tucat / AFP

Il s’est passé quelque chose de rare au Matmut Atlantique samedi soir. Une victoire (3-0) des Girondins (premier succès à domicile depuis plus de trois mois). Cela n’a pourtant pas été la fête jusqu’au bout entre les joueurs et leur public, particulièrement les ultramarines.

>> A lire aussi : Ligue 1: Lyon explose Monaco... Toulouse sort de la zone rouge!.. Le multiplex de la 37e journée à revivre en direct

Mécontents de la saison de leur équipe, ils ont, au cours du match, alterné entre chants de soutien et chants vindicatifs (« on veut une équipe »), parsemés de banderoles à l’attention des joueurs. « A ceux qui rêvent d'Angleterre il reste des places sur le banc de Newcastle » (une pensée émue pour Henri Saivet) ou bien « Fêtards irrespectueux, fumeurs de Chicha: cassez-vous ».

>> A lire aussi : Avenir de Diabaté aux Girondins: «On m’a proposé quelque chose?», interroge le buteur

A la fin du match, les joueurs n’ont pas pu aller saluer le virage sud. Les ultras n’ont pas souhaité communier avec eux, afin de bien leur faire comprendre qu’une victoire ne changeait rien au contenu très médiocre de la saison. Cette posture était prévue en amont, de manière à en avertir le service de sécurité du club. Ainsi, les joueurs ont été invités à rester dans le rond central et à saluer le reste du public pour éviter une zone de conflit près du virage sud.