Avenir de Diabaté aux Girondins: «On m’a proposé quelque chose?», interroge le buteur

FOOTBALL L’attaquant des Girondins a affirmé vouloir rester au club mais attendre une proposition…

Marc Nouaux

— 

Cheick Diabaté, l'attaquant des Girondins de Bordeaux, lors d'un match joué à Guingamp le 13 février 2016.
Cheick Diabaté, l'attaquant des Girondins de Bordeaux, lors d'un match joué à Guingamp le 13 février 2016. — FRED TANNEAU / AFP

La partie de poker menteur se poursuit entre les Girondins et leur meilleur buteur, Cheick Diabaté. Auteur de ses 9es et 10es buts en Ligue 1 de la saison face à Lorient (3-0) ce samedi soir, l’attaquant malien s’est penché sur son avenir à l’issue de la rencontre.

« Regardez comme je suis habillé, sourit-il vêtu du survêtement des Girondins et coiffé de la casquette du club. Vous pouvez filmer la casquette ? [sourires]. La décision, c’est de rester à Bordeaux si vous voulez. Le problème, c’est que ce n’est pas moi qui décide. »

>> A lire aussi : Lyon explose Monaco... Toulouse sort de la zone rouge!.. Le multiplex de la 37e journée à revivre en direct

Interrogé sur son sentiment personnel, le Malien a fait mine de ne pas avoir reçu de proposition de prolongation de contrat (les Girondins lui ont fait une offre mais avec une baisse de salaire). « On m’a proposé quelque chose ? Je n’ai pas vu de proposition… Et même si on me dit, "Cheick, on t’aime bien, viens jouer gratuit", pas de souci… [sourires]. »

>> A lire aussi : Avenir de Diabaté aux Girondins: Les histoires d’amour finissent mal en général

Si l’avenir de Diabaté est encore bien incertain et semble se dessiner loin de Bordeaux, les sept buts inscrits en deux matchs prouvent, une fois de plus, que le Malien pèse forcément sur la qualité du jeu offensif de son équipe lorsqu’il est présent. « Il a répondu présent ce soir [ce samedi] et la semaine dernière comme tous les autres joueurs et comme tout l’effectif depuis un mois et demi », a simplement commenté son entraîneur, Ulrich Ramé, qui le titularise depuis deux matchs après une petite mise au placard.