Des pompiers luttent contre le feu le 25 juillet 2015 à Saint-Jean-d'Illac près de Bordeaux
Des pompiers luttent contre le feu le 25 juillet 2015 à Saint-Jean-d'Illac près de Bordeaux — MEHDI FEDOUACH AFP

SECURITE

Grande région: Des mesures pour protéger le massif des Landes de Gascogne des incendies

Les préfets de Gironde, du Lot-et-Garonne et des Landes se sont réunis ce mercredi pour améliorer la lutte contre les incendies, sur le massif des Landes de Gascogne...

Après l’incendie qui s’est déclaré à Saint-Jean-d’Illac à la fin du mois de juillet 2015, détruisant 563 hectares de forêt, les préfets des Landes, du Lot-et-Garonne et de la Gironde ont décidé de mieux coordonner et d’harmoniser la lutte contre les feux de forêts pour la saison estivale 2016.

>> A lire aussi : Gironde, l'un des plus importants incendies de forêt depuis 5 ans

Il se sont réunis, ce jeudi, pour mettre au point un règlement unique. « C’est une excellente chose parce qu’il donne des directives très précises et apporte beaucoup plus de clarté pour les professionnels, pour les utilisateurs de la forêt et pour les propriétaires riverains », a commenté Hervé Seyve, maire de Saint-Jean-D’illac.

>> A lire aussi : A coups de pioche ou de retardant, le «travail de fourmi» des pompiers contre la reprise du feu

La région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (ALPC) est la première région forestière de France avec 2,8 millions d’hectares de forêt. Le massif des Landes de Gascogne, qui représente une surface d’un million d’hectares environ, s’étale sur les 3 départements de la Gironde, des Landes et du Lot-et-Garonne.

L’homme, principale cause des feux de forêt

Une politique de prévention renforcée va être mise en place puisque la majorité des causes reconnues d’incendies de forêt est d’origine humaine. L’extension des zones urbaines vers les zones forestières et l’accroissement des activités touristiques en milieu forestier augmentent le risque d’incendies en forêt. « En outre, avec les changements climatiques, les risques de feux de forêt sont plus importants aujourd’hui et favorisés par le vent et la sécheresse des sols », a précisé le préfet de la Gironde Pierre Dartout.

Outre les mesures existantes (débroussaillement des zones à risque, interdiction de brûlage à l’air libre des déchets, interdictions de fumer, d’allumer un barbecue ou de faire du camping sur les zones exposées), de nouvelles mesures ont été intégrées au règlement.

Les lanternes volantes interdites

Cinq nouveaux niveaux de vigilance sont mis en place par département, de vert (faible risque) à noir (exceptionnel). L’utilisation de lanternes volantes est prohibée toute l’année sur l’ensemble du territoire, sans dérogation possible et, en période noire, la circulation et le stationnement des personnes et des véhicules seront interdits sur les voies les plus exposées. Enfin en période orange et rouge, les travaux forestiers doivent faire l’objet d’une déclaration préalable et ils sont interdits en période noire.