Girondins: Blessures, poids, sommeil, concurrence… Touré a vécu «une saison ratée»

FOOTBALL Le jeune attaquant des Girondins n’a pas encore confirmé les espoirs placés en lui lors de ses débuts avec les pros…

Marc Nouaux

— 

Thomas Touré buteur lors de la victoire (2-1) des Girondins à Monaco, le 1er avril 2016.
Thomas Touré buteur lors de la victoire (2-1) des Girondins à Monaco, le 1er avril 2016. — AFP

Thomas Touré (22 ans) est revenu en grâce depuis la nomination d’Ulrich Ramé à la tête des Girondins il y a un mois. Le jeune attaquant international ivoirien lancé par Francis Gillot au printemps 2014 avait eu beaucoup de crédit auprès de Willy Sagnol lors du début de la saison 2014/2015. Puis, progressivement, entre blessures, mauvaise hygiène de vie et concurrence, il a un peu disparu des radars.

>> A lire aussi : Son petit nombre de buts, la saison pourrie, Mariano, son avenir… Diego Rolan s’explique

« Ma saison est ratée », a-t-il confié à Gold FM, faisant référence à ses blessures qui l’ont privé de terrain à plusieurs reprises. Après un premier exercice prometteur avec les pros (3 buts et 5 passes décisives en 27 matchs), Touré n’a pas vraiment pu enchaîner les rencontres cette saison (3 buts et 3 passes décisives en 27 matchs aussi). Considéré comme un second choix par Sagnol, il a été titularisé deux fois consécutivement par Ramé qui apprécie son profil de joueur de couloir travailleur. Cela ne suffit pourtant pas à lui redonner le sourire.

« On apprend de ses erreurs »

« Oui je le pense toujours [que sa saison est ratée]. Ce ne sont pas deux matchs qui vont changer la saison, il y avait des attentes personnelles plus élevées et après il y a eu des blessures, des choix de coach… Je n’ai peut-être pas tout fait pour atteindre ces objectifs-là. »

>> A lire aussi : Ounas juge qu’il n’y a «pas eu énormément de progression» depuis ses débuts en pro

Lorsqu’il était sur le banc des Girondins, Sagnol a souvent évoqué le manque de professionnalisme de certains joueurs vis-à-vis de leur comportement extra-sportif. Touré en faisait partie. Aujourd’hui, il fait son mea-culpa. « Depuis que j’ai commencé, j’ai des problèmes de poids, je n’ai peut-être pas tout fait là-dessus, reconnaît-il. » Trop de malbouffe ou de sorties nocturnes ? « Peut-être pas la nourriture mais dans le sommeil tout ça », répond-il, presque gêné avant de conclure : « On apprend de ses erreurs. » Il a encore cinq matchs pour prouver qu’il a bien retenu la leçon.