Bordeaux: Quasiment pas de train du 3 au 8 mai en gare Saint-Jean

TRANSPORTS La circulation des TER et TGV sera fortement impactée du 3 au 8 mai en gare Saint-Jean, en raison de la dernière phase des travaux de mise à quatre voies...

Mickaël Bosredon

— 

Travaux à la gare Saint-Jean de Bordeaux le 28 janvier 2016
Travaux à la gare Saint-Jean de Bordeaux le 28 janvier 2016 — M.Bosredon/20Minutes

Non, la circulation ferroviaire ne sera pas totalement interrompue. Mais elle sera fortement impactée au départ de la gare Saint-Jean, entre le mardi 3 mai 22h et le dimanche 8 mai 13h. La SNCF a en effet besoin d'interrompre totalement ou ponctuellement les circulations durant cette plage, pour la dernière phase du gigantesque chantier appelé « bouchon ferroviaire. » Un chantier de 435 millions d'euros entamé il y a une dizaine d'années.

>> A lire aussi : Gironde: Les mesures de sécurité renforcées après les attentats de Bruxelles

Il s'agit de créer deux nouvelles voies jusqu'à Cenon, sur environ 5 km. Ce projet permet d’adapter les infrastructures ferroviaires en vue de la mise en service de la ligne à grande vitesse Paris-Bordeaux en 2017. En augmentant la capacité de la ligne, ces importants travaux permettront également de développer le trafic TER et fret.

300 personnes mobilisées pour des travaux de jour et de nuit

La phase 1 du projet, entre 2005 et 2010, s’est concentrée sur la zone de la gare et le franchissement de la Garonne (avec la construction d’un nouveau pont à 4 voies), soit 1,5 kilomètre. Débutée en 2011, la phase 2 consiste à passer à 4 voies entre l’ancienne gare de la Benauge et la bifurcation de Cenon. Elle prendra fin le 8 mai 2016.

>> A lire aussi : LGV Bordeaux-Paris: Les 18,5 allers-retours quotidiens directs sont confirmés

Au cours du pont de l’Ascension, plus de 300 personnes se relaieront pour assurer toutes les missions, qui permettront de faire « sauter le bouchon. » Durant 5 jours, les équipes mobilisées interviendront en continu de jour et de nuit sur des travaux de voies, de caténaires, de signalisation et enfin de tests et essais.

>> A lire aussi : Bordeaux: La gare, sac de noeuds ferroviaires

Voici les suppressions de trains dans le détail:

Lignes Bordeaux – Saint-Mariens-Saint Yzan ; Bordeaux - Saintes - La Rochelle; Bordeaux - Nantes: du 3 mai à 22h au 08 mai à 13h, 111 heures d’interruption de la circulation des trains et substitution par autocars. Au-delà de Saint-Mariens Saint-Yzan, la poursuite des voyages s’effectuera en correspondance bus pour Intercités. Les trajets entre Bordeaux - SaintMariens - Saintes pour TER s’effectueront par autocars.

Lignes Bordeaux - Libourne - Coutras - Périgueux ; Bordeaux - Libourne - Bergerac - Sarlat ; Bordeaux - Libourne - Angoulême ; Bordeaux - Paris Montparnasse: du 5 mai à 01h au 08 mai à 13h, 84 heures d’interruption de la circulation des trains et substitution par autocars entre Bordeaux et Libourne. Au-delà de Libourne, la poursuite des voyages s’effectuera en correspondance par TER, TGV ou Intercités.

Lignes Bordeaux - Langon - Agen ; Bordeaux - Toulouse - Marseille: Du 7 mai à 13h au 8 mai à 9h, 20 heures d’interruption de la circulation des trains et substitution par autocars entre Bordeaux et Langon. Au-delà de Langon, la poursuite des voyages s’effectuera en correspondance par TER, TGV ou Intercités.

Lignes Bordeaux - Dax - Hendaye ; Bordeaux - Dax - Pau - Tarbes: du 7 mai à 13h au 8 mai à 09h, 20 heures d’interruption de la circulation des trains et substitution par autocars entre Bordeaux et Dax. Au-delà de Dax, vers Hendaye et Tarbes, la poursuite des voyages s’effectuera en correspondance par TER ou TGV.

Ligne Bordeaux - Mont de Marsan: du 7 mai à 13h au 8 mai à 9h, 20 heures d’interruption de la circulation des trains et substitution par autocars entre Bordeaux et Mont de Marsan.

Ligne Bordeaux - Le Verdon: du 7 mai à 13h au 8 mai à 9h, 20 heures d’interruption de la circulation des trains et substitution par autocars entre Bordeaux et Le Verdon.

Ligne Bordeaux - Arcachon: du 7 mai à 13h au 8 mai à 09h, 20 heures d’interruption de la circulation des trains et substitution par autocars entre Bordeaux et Arcachon.