UBB: «Manger des huîtres et jouer au beach-volley? On n'est pas dans cet état d'esprit», assure Ibanez

RUGBY Le manageur de l'UBB est revenu très remonté après la trêve de quelques jours...

M.N.

— 

Bordeaux, le 6 juin 2015 - Raphaël Ibanez, manageur de l'UBB, en conversation avec son nouvel entraîneur des arrières, Emile Ntamack.
Bordeaux, le 6 juin 2015 - Raphaël Ibanez, manageur de l'UBB, en conversation avec son nouvel entraîneur des arrières, Emile Ntamack. — Marc Nouaux / 20 Minutes

L’UBB est dans le dur au moment d’aborder le sprint final après ses deux défaites à domicile face à Clermont et au Racing. Lassé des commentaires qui voient l’UBB (toujours 5e) être éjectée des six premiers à l’issue de la saison, le manageur, Raphaël Ibanez, était plutôt incisif en conférence de presse, ce mardi matin.

>> A lire aussi : UBB: Poirot, le pilier du XV de France, opéré au genou et absent six semaines

« Si j’en crois les commentaires, c’est la voie royale vers la qualification pour Castres et Toulouse, et pour nous, c’est l’autoroute des vacances. Il nous reste quoi comme solution ? Aller manger des huîtres et jouer au beach-volley ? On n’est pas dans cet état d’esprit là. Vous pouvez me faire confiance sur l’idée qu’on est toujours dans la course. On a juste à faire profil bas et être compétitif »

Un message assez clair à quelques jours d’un déplacement à La Rochelle (samedi à 20 h 45). Où les huîtres sont généralement bonnes à déguster.