LGV Bordeaux-Paris: Les 18,5 allers-retours quotidiens directs sont confirmés

TRANSPORTS La SNCF a officialisé l'annonce de 18,5 allers-retours par jour entre Bordeaux et Paris, à partir de juillet 2017...

E.P.

— 

Illustration TGV à Bordeaux
Illustration TGV à Bordeaux — M.Bosredon/20Minutes

La SNCF vient de le confirmer ce lundi officiellement : il y aura bien 18,5 allers-retours directs (18 AR et un aller simple) entre Bordeaux et Paris à partir de la mise en service de la ligne à grande vitesse en juillet 2017. Soit six de plus qu'à l'heure actuelle. Ces trains directs mettront Bordeaux à 2h04 de la capitale, soit un gain de temps d'1h10.

Cette offre sera complétée par des dessertes rapides à 1 ou 2 arrêts et des liaisons assurant aussi la desserte des villes intermédiaires, telles que Saint Pierre des Corps, Poitiers, Angoulême ou Libourne. Bordeaux bénéfieciera donc en tout de 33,5 allers-retours avec Paris par jour.

>> A lire aussi : LGV Bordeaux-Paris : Il y aura 18,5 allers-retours par jour, en 2017

Rousset et Juppé satisfaits des dessertes

Alain Rousset, président de la Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, et Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, se félicitent dans un communiqué de ce plan de dessertes TGV « qui répond de manière satisfaisante aux attentes fortes et légitimes exprimées par les territoires, les usagers et les acteurs économiques. »

>> A lire aussi : LGV Bordeaux-Paris: «Nous sommes proches d'un accord pour 17 allers-retours quotidiens»

« C’est bien parce que nous sommes convaincus de l’avenir du transport ferroviaire et que nous croyons au succès de la grande vitesse ferroviaire et en l’occurrence de cette 1ère étape du projet Sud Europe Atlantique que nous nous sommes mobilisés et y avons apporté notre soutien financier, avec plus de 306 millions d’euros pour l’ex-Région Aquitaine, 26 millions d’euros pour l’ex-Région Limousin et 127 millions d’euros pour Bordeaux Métropole » indiquent les deux présidents.

Des liaisons entre 6 h et 21 h

Les navettes fonctionneront entre 6 h et 21 h avec un renfort à la demi-heure en heure de pointe. « Trois plages de correspondance TER/TGV, positionnées à Bordeaux à 7 h (arrivée à Paris à 9 h 08), puis à 19 h 30 et 20 h 30 (départ de Paris à 17 h 19 ou 18 h 19) permettront à de nombreux territoires comme Agen, Mont-de-Marsan, Bergerac, le Médoc et Arcachon, de pouvoir faire des allers-retours à Paris dans la même journée, et de disposer d’une large plage de travail à Paris », précise le communiqué. Un dernier train le soir permetra de partir de Paris vers 21h pour rentrer sur Bordeaux.

La Région a également été très attentive aux liaisons internes à son territoire, entre Poitiers, La Rochelle, Angoulême, Libourne, Bordeaux, et le Sud Aquitaine et estime que cette nouvelle ligne apporte des gains de temps de parcours d’au moins deux heures.

Poitiers sera en juillet 2017 à 1h18 de Paris, Angoulême à 1h42, La Rochelle à 2h27, Pau à 4h09 et Hendaye à 4h30.

Les deux présidents espèrent que la LGV Tours-Bordeaux permettra aussi demain le développement des liaisons directes vers le Benelux et le Royaume-Uni, via Eurostar.