Girondins: Diabaté, Chantôme, Vada… Beaucoup de points d’interrogations pour l’avenir

FOOTBALL Au total, 14 joueurs voient leur contrat aux Girondins s’achever dans trois mois ou dans un an…

Marc Nouaux

— 

Cheick Diabaté, l'attaquant des Girondins, buteur lors du match Bordeaux-Lille joué le 16 janvier 2015.
Cheick Diabaté, l'attaquant des Girondins, buteur lors du match Bordeaux-Lille joué le 16 janvier 2015. — N. Tucat / AFP

Jean-Louis Triaud a été catégorique. Le président des Girondins n’est pas pressé de proposer à ses joueurs une prolongation de contrat, compte tenu de la saison très moyenne qu’ils effectuent. Il faut aussi dire que le classement final aura une influence sur le plan financier en vue de la saison prochaine. En attendant, ils sont 14 à voir leur contrat se terminer cette année ou la suivante.

Départ acté

Debuchy (fin de contrat, 2016)

C’est le seul dont on est sûr qu’il ne restera pas. Prêté sans option d’achat par Arsenal jusqu’en mai, il regagnera l’Angleterre dans deux mois.

Ils ne devraient pas prolonger

Jussiê (2016)

Régulièrement blessé depuis deux ans, Jussiê devrait faire les frais de sa fragilité physique et ce, même si Ramé semble compter sur lui pour la fin de saison.

Diabaté (2016)

Le meilleur buteur du club a une proposition de contrat en main. Seulement, il n’en est pas satisfait alors que Bordeaux est très méfiant vis-à-vis de ses nombreuses blessures. Un départ semble proche même si avec Cheick, il ne faut jamais dire jamais.

Sané (2017)

Hors du coup depuis cinq mois, Sané (28 ans) va encore chercher à s’en aller cet été. La séparation est inéluctable.

>> A lire aussi : Girondins: Plasil, Debuchy, Sertic, Pallois… Ce que l’on doit attendre des derniers blessés

Ils dépendent de leur physique

Carrasso (2017)

« Je pense qu’à la reprise de juillet, je serai là », a annoncé Carrasso sur BeIn Sports, vendredi, alors qu’il se remet de son opération du genou. A 34 ans, il a encore une saison pour prouver qu’il peut prolonger sa carrière en Gironde. « Ce sera une préparation pour encore deux ou trois belles saisons derrière », a-t-il indiqué, alors que ses deux potentiels remplaçants, Bernardoni et Prior, n’ont pas apporté de garantie pour le futur.

Maurice-Belay (2017)

Out jusqu’à la fin de saison en raison d’un problème récurrent à un genou, il ne reviendra que pour la reprise en juillet. S’il est vrai qu’il fait défaut à l’équipe, les dirigeants ne prendront pas le risque de le prolonger s’il n’apporte pas de garanties sur le plan physique, alors qu’il aura 32 ans.

Ils seront prolongés

Vada et Guilbert (2017)

Pour leur première année en pro, ils font partie des rares satisfactions. Agés de 19 et 21 ans, ils seront prolongés en fin de saison une fois la situation du club stabilisée.

Plasil (2017)

A 34 ans, le Tchèque a encore faim et ça se voit. Régulateur de l’équipe, il prolongera son contrat s’il souhaite poursuivre sa carrière. Les dirigeants laisseront la porte ouverte à un joueur qui a beaucoup donné en sept saisons.

Ils sont en stand-by

Chantôme (2016)

« On ne s’est pas encore vus pour cela avec les dirigeants mais je leur ai dit que je me sens bien ici et que la porte est ouverte, a-t-il confié à Sud Ouest début mars. Je serai prêt à rester. » Reste à savoir dans quelle mesure le club est prêt à prolonger un joueur qui n’a pas toujours apporté satisfaction malgré son expérience.

Poko, Traoré et Poundjé (2017)

Les trois joueurs font partie de ceux à qui le public ne fait pas de cadeau. Si le premier est souvent utilisé, les deux autres jouent beaucoup moins et ne devraient pas avoir davantage de temps de jeu à Bordeaux. Le choix du nouveau coach, l’été prochain, déterminera leur avenir.

>> A lire aussi : Girondins: Pour Poundjé, «il y a des personnes méchantes» sur les réseaux sociaux

Sertic (2017)

Peu utilisé par Sagnol en fin de saison dernière puis blessé depuis près de huit mois, il est à 26 ans à un tournant de sa carrière. Son avenir à Bordeaux dépendra de sa capacité à pouvoir retrouver son niveau en début de saison prochaine.