TGV: Eurostar confirme son intérêt pour une ligne Bordeaux-Londres

TRANSPORTS La compagnie Eurostar a confirmé que Bordeaux pourrait être une opportunité grâce à la future ligne à grande vitesse qui sera inaugurée en 2 017…

Mickaël Bosredon

— 

Londres le 01 decembre 2011. Ambiance Illustration Train Eurostar. Voyage 2h  paris Londres en train.  Transport ferroviaire.
Londres le 01 decembre 2011. Ambiance Illustration Train Eurostar. Voyage 2h paris Londres en train. Transport ferroviaire. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le projet d’une liaison directe en Eurostar entre Bordeaux et Londres se précise. Fin 2014, Laurent Cavrois, président de Lisea, entreprise concessionnaire de la future ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux, et détenue à 33 % par Vinci, annonçait déjà être en discussion avec les sociétés Eurostar et Thalys pour des liaisons Bordeaux-Londres et Bordeaux-Bruxelles à partir de 2 017.

Cette semaine, l’entreprise Eurostar a confirmé regarder avec un grand intérêt ce projet. « Nous regardons les opportunités. Bordeaux pourrait en être une car il y a une nouvelle ligne TGV qui sera mise en service en 2 017 », a déclaré son directeur général, Nicolas Petrovic, dans une interview accordée au Times.

Un temps de trajet d’environ 4 heures 30

Le temps de trajet serait alors de 4 h 30 entre les deux villes, contre 7 heures à 8 heures à l’heure l’actuelle, puisqu’il faut d’abord relier Bordeaux à Paris-Montparnasse, puis récupérer un Eurostar à Gare du Nord.

Lisea verrait d’un très bon œil l’aboutissement de ce projet, puisqu’il compenserait, partiellement, le manque à gagner que l’entreprise pense devoir essuyer sur la ligne Tours-Bordeaux. Lisea estime en effet que son équilibre financier sera atteint à partir de 19 allers-retours directs entre Bordeaux et Paris. Or le ministère des Transports a, pour l’instant,tranché en faveur de 16,5 allers-retours.

Egalement vers le retour d’une liaison Bordeaux-Bruxelles ?

Fin 2014, Laurent Cavrois détaillait tous les atouts qu’il pourrait retirer d’une liaison Bordeaux-Londres, et Bordeaux-Bruxelles. « Eurostar et Thalys ont des modèles très business, c’est-à-dire qu’ils font tourner la machine très fort la semaine, et ils ont du matériel roulant réutilisable pour les dessertes le week-end, ce qu’ils font déjà pour le sud-est de la France, à Avignon et Marseille. Nous sommes donc allés les voir pour leur dire que nous étions intéressés à ce qu’ils fassent la même chose concernant le sud-ouest. En termes de visibilité ce serait bien pour la LGV, même si ça reste des temps de parcours assez long. Ce serait aussi le retour d’une liaison Bordeaux-Bruxelles, qui était auparavant opérée par la SNCF. »

La ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux sera inaugurée le 1er juillet 2017, a confirmé il y a quelques jours la SNCF. Elle mettra Bordeaux à 2 h 05 de Paris.