Girondins: Dans un stade presque vide, les supporters ont manié l’ironie dans leurs chants

FOOTBALL Le Bordeaux-Ajaccio de samedi soir n’a pas été d’un grand spectacle sur le terrain…

Marc Nouaux

— 

Les supporters des Girondins dans le Nouveau stade de Bordeaux, en octobre 2015.
Les supporters des Girondins dans le Nouveau stade de Bordeaux, en octobre 2015. — MEHDI FEDOUACH / AFP

Les Girondins n’ont pas de bons résultats mais leur public a de l’humour. Alors que le stade était quasiment vide (même si le chiffre officiel de fréquentation incluant les abonnements et les invitations dépassait les 17.000 billets) face à Ajaccio (1-1) ce samedi et que le spectacle sur le terrain était d’un terrible ennui, le virage sud a donné de la voix.

>> A lire aussi : LIGUE 1: Revivez le très mauvais match des Girondins face au Gazelec Ajaccio (1-1)

Ils avaient annoncé vouloir encore marquer un peu le coup avec Lamine Sané, le défenseur central qui avait été suspendu il y a trois semaines après s’être battu avec Prior et dont les performances sont très en dessous de la moyenne. Ils ont sifflé son nom lors de la présentation des équipes puis lui ont attribué une véritable bronca lors de son premier ballon touché. Cela a été terminé ensuite.

Ils ont plutôt chanté avec entrain avant de manier l’ironie en deuxième période alors que le score était de 1-0 en faveur de Bordeaux. « Nous serons champions de France parce que nous sommes les Bordelais », ont-ils entamé avant de poursuivre par un « campeon ». Un petit message sympa à l’attention des dirigeants bordelais, à l’image des supporters toulousains qui avaient fêté la descente prochaine de leur club en Ligue 2 il y a deux semaines.

>> A lire aussi : Ligue 1: Encore une soirée ratée pour Bernardoni le jeune gardien des Girondins

Par contre, suite à l’égalisation des Corses en fin de rencontre, le ton était nettement plus vindicatif avec un « battez-vous pour nos couleurs » qui n’aura pas forcément été entendu par l’ensemble des joueurs. La réception de Bastia dans deux semaines, en cas de mauvais résultat à Toulouse samedi prochain, pourrait se dérouler dans un climat nettement moins chaleureux.

>> A lire aussi : Ligue 1: Les Girondins ne croient plus en l’Europe pour la fin de saison