Ligue 1: Encore une soirée ratée pour Bernardoni le jeune gardien des Girondins

FOOTBALL Le gardien girondin n’a rien eu à faire du match et a pourtant encaissé une frappe contrée…

Marc Nouaux

— 

Paul Bernardoni, le jeune gardien des Girondins lors d'un match face à Ajaccio, disputé le 5 mars 2016 à Bordeaux.
Paul Bernardoni, le jeune gardien des Girondins lors d'un match face à Ajaccio, disputé le 5 mars 2016 à Bordeaux. — N. Tucat / AFP

C’est parfois frustrant d’être un gardien de but. Surtout lorsqu’on s’appelle Paul Bernardoni, 18 ans à peine, et qu’on débarque aux Girondins pour remplacer Cédric Carrasso, le capitaine de l’équipe. Depuis ses débuts en février à Bordeaux, l’ex-Troyen n’est pas ménagé et a encaissé de nombreux buts (14 en six matchs).

>> A lire aussi : LIGUE 1: Revivez le très mauvais match des Girondins face au Gazelec Ajaccio (1-1)

Ce samedi soir contre le Gazelec (1-1), il a encore dû aller chercher le ballon au fond de ses filets. A la 89e minute d’un match où, il n’a quasiment rien eu à faire. Avant cela, le jeune gardien avait eu une première alerte mais s’était bien interposé devant Boutaib. Il aurait pu se dire que son heure était enfin venue et qu’il allait gérer son deuxième clean-sheet avec les Girondins sauf que le sort s’est encore abattu sur lui.

>> A lire aussi : Ligue 1: Les Girondins ne croient plus en l’Europe pour la fin de saison

L’air désabusé, il s’est présenté devant les journalistes et ne s’est pas échappé. Comme d’habitude. « Je n’ai rien à faire pendant 89 minutes et… [il souffle] C’est frustrant. » Victime d’une frappe contrée par un de ses défenseurs à l’intérieur de la surface de réparation, il n’a rien pu faire. Le dur apprentissage continu.