Gironde: Le premier adjoint au maire fait enlever les chrysanthèmes du cimetière à des fins personnelles

POLEMIQUE Une polémique a éclaté dans un petit village situé non loin de Blaye…

M.N.

— 

Illustration de chrysanthèmes dans un cimetière.
Illustration de chrysanthèmes dans un cimetière. — JEFF PACHOUD / AFP

Certains ont appelé ça le « cimetière-gate ». Sud Ouest rapporte ce samedi matin une histoire de village qui s’est déroulée sur fond de cimetière à Civrac-sur-Blaye, en Gironde. Alors que le maire du village a démissionné pour des raisons de santé, son premier adjoint a décidé, le 15 décembre, de récupérer, avec l’aide d’un cantonnier, tous les chrysanthèmes du cimetière qui n’étaient pas encore fanés.

>> A lire aussi : Bordeaux: Des nounous impliquées dans un trafic de drogue

Il a expliqué au quotidien régional l’avoir fait pour « combler un trou à boucher » dans sa propriété où il exerce le métier d’exploitant agricole et possède des serres. Cinq jours après les avoir déterrés, il s’est résolu, devant la pression locale, à les replanter. Certains habitants ont en effet porté plainte contre lui, l’accusant, en tant qu’horticulteur, d’utiliser les anciens chrysanthèmes pour préparer ceux de l’an prochain.

Une méthode peu classe qui fait polémique en pleine campagne d’élection municipale, puisqu’un nouveau maire doit être élu le dimanche 24 avril. Le premier adjoint n’est pas encore sûr de présenter sa candidature.