Bordeaux: Des nounous impliquées dans un trafic de drogue

FAITS DIVERS Elles cachaient de la MDMA à leur domicile…

Francois Launay

— 

Illustration d'une crèche.
Illustration d'une crèche. — Elisa Riberry / 20 Minutes

Tout était prévu pour passer inaperçu. Durant deux jours à Bordeaux, le palais de justice de Bordeaux s’est penché sur une drôle d’affaire de trafic de drogue et plus particulièrement la MDMA. Cette drogue de synthèse était vendue aux portes des discothèques bordelaises. Un vaste trafic qui impliquait pas moins de douze personnes dont quatre mineurs au moment des faits.

Elles cachaient la drogue à leur domicile

Fait plutôt original dans ce genre de procès : la présence sur le banc des accusés de deux nourrices. Comme le raconte Sud Ouest, elles cachaient la drogue à leur domicile et en profitaient pour faire, elles aussi, leur petit trafic. Douze mois avec sursis ont été requis pour l’une et une peine mixte de 15 mois dont dix avec sursis pour l’autre.

Quant à la tête pensante de ce trafic qui concernait plus de 300 clients, il a été condamné à quatre ans de prison dont un avec sursis.