Gironde : A quoi ont servi les réserves parlementaires des députés en 2015 ?

POLITIQUE Zoom sur la manière dont cinq des 12 députés de Gironde ont utilisé leur enveloppe de 130.000 euros en moyenne, en 2015...

Elsa Provenzano

— 

Assemblée nationale. (Illustration)
Assemblée nationale. (Illustration) — LCHAM/SIPA

L’Assemblée nationale vient de publier le détail de l’usage de la réserve parlementaire de chaque député pour l’année 2015. C’est la troisième année consécutive que le détail de ces réserves est publié, dans un souci de transparence.

Chacun des 12 députés de la Gironde a utilisé son enveloppe moyenne de 130.000 euros soit pour soutenir les investissements des communes de sa circonscription soit pour subventionner les associations locales. Focus sur les dépenses de cinq des députés du département.

Michèle Delaunay mobilisée pour les seniors

La députée de la 2e circonscription a déboursé 10.500 euros pour l’aide à la création d’une résidence d’artistes dans une maison de retraite. L’ancienne ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie, a également versé 15.000 euros au Secours populaire, pour l’organisation d’un séjour de vacances en direction des seniors. Elle a aussi aidé le Diaconat de Bordeaux à hauteur de 20.000 euros pour une expérimentation visant à « favoriser l’insertion durable des publics relevant du Plan départemental d’action pour le logement des personnes défavorisées (PDALPD) dans un logement de qualité. »

Alain Rousset donne priorité à l’emploi et au social

Le député de la 7e circonscription et président de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes a attribué 11.000 euros à la société Saint-Vincent de Paul de Pessac, ville dont il a été maire jusqu’en 2001, et qui est « un réseau de charité de proximité, au service des personnes seules ou démunies ». Il a aussi versé 12.000 euros au Restos du Cœur de Pessac. Il a également subventionné l’association intermédiaire de Pessac pour l’aide aux chômeurs (AIPAC) à hauteur de 10.000 euros.

Priorité à l’écologie et au sport pour Noël Mamère

Le député écologiste de la 3 e circonscription a versé 11.900 euros à la ville de Bègles, dont il est maire depuis 1989, pour la réalisation d’un parcours sportif. Il a également versé 5.000 euros supplémentaires à la municipalité pour un jardin partagé. Il a aussi souhaité soutenir à hauteur de 10.000 euros l’association « Cycles et Manivelles » de Bègles, pour la mise en place d’un atelier vélo participatif et solidaire.

Yves Foulon a donné priorité à l’équipement informatique des écoles du Bassin

Le député de la 8e circonscription et maire d’Arcachon (Les Républicains) a aidé de façon significative, en déboursant plus de 55.000 euros au total neuf communes du Bassin à s’équiper en tablettes numériques, vidéoprojecteurs. Il a attribué 7.000 euros à Andernos, Arcachon, Gujan-Mestras, Lanton et Mios, 6.695 euros à La Teste, 5.154 à Biganos, 4.461 à Marcheprime et 4.509 au Cap-Ferret.

Soutien aux services publics et au social pour Doucet

La plus grande dépense de la députée socialiste de la 1re circonscription de la Gironde, Sandrine Doucet, soit 27.700 euros, est en faveur de la ville de Bruges pour « l’aménagement d’un pôle de services publics sur le quartier du Tasta ». Parmi les autres soutiens significatifs de la députée, on note un chèque de 10.000 euros pour le club Bruges 33 Handball qui a servi à l’achat de maillots et 7.000 euros pour le centre social foyer fraternel.