Euro 2016: Quelles mesures de sécurité pour la fan-zone à Bordeaux ?

POLITIQUE Une fan-zone, ou zone d’accueil des supporters, pouvant accueillir 60.000 personnes va être installée sur la place des Quinconces pendant un mois…

E.P.

— 

Fan Zone au Nouveau stade de Bordeaux
Fan Zone au Nouveau stade de Bordeaux — M.Bosredon

Une zone officielle d’accueil des supporters va être aménagée sur la place des Quinconces pour l’Euro 2016. Le stade Matmut de Bordeaux accueillera cinq matchs, dont un quart de finale, entre le 11 juin et le 2 juillet 2016.

La ville de Bordeaux explique que la fan-zone est configurée pour accueillir 25.000 personnes mais qu’elle pourra en recevoir, notamment lors des matches de l’équipe de France, jusqu’à 60.000. Les 51 matches de l’Euro seront retransmis sur un écran géant de 166m2. Des animations sportives diverses, des concerts, des espaces de convivialité, de restauration et de promotion du territoire sont également prévus.

Dans un communiqué de presse, le conseiller municipal socialiste Matthieu Rouveyre s’inquiète de la sécurité de cette fan-zone. « Quand on voit le chaos qui règne à chaque sortie de matches au Matmut Atlantique pour un stade rempli à 25 %, on ose à peine imaginer les défis qui attendent demain les organisateurs, et particulièrement en matière de sécurité », écrit-il.

Même prévention des risques qu’au Stade de France

La mairie a répondu dans un communiqué que la sécurité du site était un objetcif prioritaire : « les fans zones seront dotées de moyens de pré-orientation des visiteurs, de consignes avec détecteurs de métaux à l’extérieur du site et l’interdiction de tout bagage ou sac à l’intérieur. Avant d’entrer, chaque visiteur devra se soumettre à la palpation. Les espaces seront aussi contrôlés sous vidéo protection par les organisateurs et les forces de l’ordre. Les fans zones seront entièrement fermées et bénéficieront de tous les dispositifs de prévention des risques, au même titre que les grands équipements et les stades, comme au Stade de France où les moyens ont montré leur efficacité. »

4 millions d'euros pour la seule fan-zone

Autre point d’accrochage, le coût de l’installation de cette fan-zone qui est estimé à 4 millions d’euros, dont 2 millions d’euros supportés par Girondins Event, titulaire du marché attribué par Bordeaux Métropole, en association avec l’agence Côte Ouest. Les 2 millions restants sont supportés par la Métropole. Le coût avait d'abord été fixé à 3 millions d'euros, avant d'être réévalué après les attentats perpetrés à Paris le 13 novembre. 

Un coût exorbitant pour Matthieu Rouveyre qui estime que les 2 millions d'euros de participation de l'UEFA à l'organisation globale de l’événement sont très insuffisants. « L’Euro 2016 va être une juteuse affaire pour l’Union Européenne de football, Alain Juppé doit exiger d’elle qu’elle contribue davantage à cet événement », estime l’élu d’opposition.

Alain Juppé a fait part de son souhait d’un financement complémentaire partagé entre les villes, l’Etat et l’UEFA. On en saura plus à l’issue du comité de pilotage du 22 mars qui réunit les ministres de l’intérieur et des sports, l’UEFA et l’ensemble des villes hôtes.